Comparez gratuitement

Mortalité routière : retour à 2019, avec plus de cyclistes parmi les victimes

02 févr. 2023 La Rédaction d'Assurland 99 vues

Assurance auto Comparez gratuitement

D'après les derniers chiffres de la sécurité routière, le nombre de tués sur les routes de France est revenu l'année dernière à son niveau de 2019. Mais le profil des personnes accidentées a changé : les cyclistes et trottinettistes comptent de plus en plus parmi les victimes.

Retour aux niveaux de l'avant crise sanitaire

Le nombre d’accidents sur les routes est toujours à surveiller, car il est l’un des facteurs qui pèsent sur la hausse des tarifs d’assurance auto. Au dernier semestre 2022, l’augmentation de la mortalité routière de 25 % (par rapport à 2021), et de 3 % par rapport au premier semestre 2019 (pré-pandémie), induit nécessairement une hausse des dépenses des assureurs, qui peut se répercuter sur les prix.

Pour cette raison parmi d’autres, nos anticipations pour l’année prévoient une hausse comprise entre +2,5 % et +3 % en assurance auto. Difficile de dire s’il s’agit d’une tendance, mais le bilan provisoire de l’accidentalité routière en 2022 semble montrer un retour aux statistiques de l’avant-Covid, après deux ans de baisse des sinistres.

L’année dernière a en effet été marquée par "la fin des restrictions sur les déplacements et des obligations de télétravail". Les Français ont repris la route, et selon les données de l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), 3 260 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

Ce total est désormais très proche de celui de l’avant pandémie : seulement +0,5 % par rapport à 2019 (3 244 tués). Il est en revanche en hausse (+10,7 %) par rapport à 2021, année au cours de laquelle le nombre de victimes était descendu sous les 3 000 (2 944).

Si les chiffres rejoignent ceux de l’avant-pandémie, les profils des accidentés ont en revanche, eux, changé. L’ONISR remarque en effet que les occupants de véhicule de tourisme ne sont désormais plus majoritaires parmi les personnes tuées : 1 563 sur 3 260, soit 48 %. On note également une baisse de 7 % des blessures graves par rapport à 2019.

Ainsi, "Moins de 50% des tués sur la route sont des occupants de voiture", souligne Florence Guillaume, la déléguée interministérielle à la Sécurité routière.

De même, les usagers de deux-roues motorisés connaissent aussi une baisse de leur mortalité sur les routes. Le nombre de blessés graves est aussi en baisse de 7 %, tandis que le nombre de tués s’élève à 715, soit 34 de moins qu’en 2019.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Accidentalité en hausse pour les vélos et trottinettes

En réalité, la grande nouveauté de ces données, c’est la hausse de la mortalité et de l’accidentalité des cyclistes et des utilisateurs d’EDPm (trottinettes électriques, gyropodes, etc.). Ces moyens de transport, qui se sont considérablement développés durant et au sortir de la pandémie, sont de plus en plus accidentogènes.

Du côté des cyclistes, l’ONISR enregistre une hausse de 30 % de la mortalité avec 244 tués, soit 57 de plus qu’en 2019, ainsi que 300 blessés grave de plus (2 600). Il faut également noter que ces accidents n’ont plus lieu uniquement en agglomérations : la pratique du vélo hors des grandes villes accuse une hausse de 47 % de la mortalité et de 22 % du nombre de blessés graves, toujours au regard de 2019.

Préoccupante également, l’accidentalité des nouveaux engins de déplacements motorisés en ville. Trente-quatre usagers de trottinettes ont perdu la vie en 2022, soit un tiers de plus qu’en 2019 (10). Même hausse spectaculaire pour les blessés, avec un tiers de plus (on passe de 200 en 2019 à 600 l’année dernière). Ces nouvelles mobilités douces, pas toujours bien assurées, devront ainsi faire l’objet d’une attention redoublée du côté de la prévention routière dans les années à venir.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance

résiliation pour changement de situation Résiliation d'assurance pour changement de situation en 2024

Suite à un changement dans votre situation personnelle, vous pouvez résilier votre contrat. Comment faire pour résilier une assurance une fois le changement de situation acté ?

Lire la suite
resiliation-augmentation-tarif Comment résilier votre assurance pour augmentation de tarif en 2024

L'assureur peut augmenter les tarifs d'assurance dans certaines conditions, mais si elle est injustifiée, l'assuré est en droit de résilier son contrat. Assurland vous explique comment résilier en cas d'augmentation de tarif.

Lire la suite
loi-chatel Comment la loi Chatel change la résiliation d'assurance en 2024 ?

Avec la loi Chatel votée en 2005 (loi n° 2005-67 du 28 janvier 2005 tendant à conforter la confiance et la protection du consommateur), résiliez plus facilement votre contrat d'assurance !

Lire la suite
resiliation-par-l'assureur Actions à prendre si résilié par l'assureur en 2024

Tout comme l'assuré, l'assureur est, lui aussi, en droit de résilier le contrat signé entre les deux parties (Articles L113-1 à L113-17 du Code des assurances). Toutefois, il doit respecter certaines règles.

Lire la suite
voiture-incendie Sécurisation de manifestations en 2024 : Choisissez l'assurance idéale

Des voitures brûlées, des dégradations du logement ou du mobilier urbain...Lorsqu'une manifestation dégénère, les dégâts sont souvent importants. En cas de dommage, nous vous dévoilons les indemnisations possibles sur votre voiture, votre habitation ou votre commerce.

Lire la suite
demenagement Transition d'adresse en 2024 : Solutions et conseils d'assurance

Vous êtes sur le point de déménager ? Découvrez les démarches administratives à entreprendre auprès de vos compagnies d'assurance habitation et auto. Modification ou résiliation de contrat d'assurance, Assurland vous aide à préparer votre déménagement.

Lire la suite