Actualité AFER

Epargne : 12 millions d'euros versés à plus de 50 000 adhérents Afer

Publié par le

Epargne : l'Afer en a fini avec le "procès des fondateurs"

Association spécialiste en épargne retraite et en assurance vie depuis 1976, l’Association française d'épargne et de retraite (Afer) tourne enfin la page d’un long feuilleton judicaire. En effet, le « procès des fondateurs » a pris fin et l’indemnisation de plus de 50 000 adhérents de l’association Afer va enfin pouvoir se poursuivre.

Deux anciens dirigeants de l’Afer mis en cause

Pour l’association d’épargnants Afer, il s’agit là d’une « victoire sans précédent ». C’est ainsi qu’elle évoque le dénouement du « procès des fondateurs » démarré en 1999 et qui l’a opposé à deux de ses anciens dirigeants, à savoir Gérard Athias (l'un de fondateurs aujourd'hui décédé) et André Le Saux.

Poursuivis en justice pour le détournement d’approximativement 128 millions d’euros au préjudice des adhérents de l’Afer, ces deux dirigeants avaient fait l’objet d’une condamnation fin 2009 à deux années d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’au paiement d’une amende d’un montant de 200 000 euros. En juin 2006, les juges de la cour d’appel de Paris avaient ordonné la confiscation de 92 millions d’euros qui provenaient des sommes détournées.

Le « procès dit des fondateurs » refermé

En mai 2017, plus de 17 millions d’euros avaient été restitués à l’association en application d’une décision de la cour d’appel de Versailles en date du 6 juillet 2016.

En outre, selon l’association Afer, le 29 mars 2019, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) a versé plus de 12,4 millions d’euros, somme correspondant au reliquat ainsi qu’aux intérêts.

Depuis cette date, l’association d’épargnants prépare l’envoi du reliquat des sommes qui doivent leur être restituées aux 50 000 adhérents ayant donné mandat pour ce faire.

Président de l’Afer, Gérard Bekerman estime que cette nouvelle décision de justice referme de manière définitive le « procès dit des fondateurs » avant d’ajouter que les adhérents concernés vont pouvoir recevoir toutes les sommes qui leur sont dues, et ce, sans qu’il ait été nécessaire d’avoir recours à une class action.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES