Prévention routière : découvrez le baromètre d'Allianz

Guide de l'assurance > Actualité des assureurs > Actualité Allianz > Prévention routière : découvrez le baromètre d'Allianz

Actualité Assureurs

Allianz

Voir toute son actualité

Prévention routière : découvrez le baromètre d'Allianz

|
Consultations : 1538
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Acteur majeur de l’assurance en France, Allianz a publié son premier baromètre consacré à la prévention routière des 15-30 ans. Réalisé avec le concours de l’institut d’études GMV Conseil, il permet de décrypter leur perception de la sécurité routière et les attitudes de conduite des jeunes conducteurs. Coup de projecteur.

Des jeunes conducteurs sûrs d’eux

Ce premier baromètre d’Allianz France témoigne d’un réel excès de confiance sur les routes. Ainsi, 49 % des jeunes interrogés estiment conduire aussi bien que leurs parents et 28 % mieux que ces derniers.

Autre enseignement : 84 % d’entre eux estiment avoir toujours la maîtrise de leur véhicule. Pourtant, 37 % disent déjà avoir eu un accident de la route…

Enfin, 39 % des personnes interrogées se disent fatalistes et pensent ne pas pouvoir agir sur les risques d’accidents routiers.

De nombreux comportements à risques

Sur les attitudes de conduite de ces jeunes conducteurs, le baromètre laisse apparaître les tendances suivantes :

  • 12 % des sondés révèlent prendre le volant même s’ils ont bu de l’alcool ;
  • 18 % consultent leurs e-mails ou SMS alors qu’ils conduisent ;
  • 19 % téléphonent en conduisant ;
  • 20 % des jeunes conducteurs disent avoir peur de conduire ;
  • 35 % utilisent un éthylotest après avoir consommé de l’alcool ;
  • Plus de la moitié (54 %) lit un plan ou le GPS en conduisant ;
  • 65 % des jeunes conducteurs s’arrêtent s’ils se sentent fatigués ;
  • 95 % sont attentifs à leur vitesse mais 20 % avouent apprécier d’adopter une conduite sportive.

Malgré certains comportements à risques, les campagnes de prévention semblent porter leurs fruits. En effet, 72 % des sondés disent se souvenir d’une campagne de prévention des risques d’accidents de la route au cours de l’année écoulée, que ce soit à travers les médias, leur entourage, la famille ou le milieu éducatif. Plus loin, ils ont majoritairement (61 %) adapté leur conduite auto en réaction à ces campagnes.

Les différents profils de jeunes conducteurs

Le baromètre d’Allianz France dessine aussi cinq profils de jeunes conducteurs :

  • Les « confiants » (48 %) : bons conducteurs, ils disent être prudents et maîtriser leur voiture ;
  • Les « angoissés » (24 %) : ils ont peur de conduire et la conduite constitue surtout pour eux un moyen de transport. S’ils sont prudents, ils téléphonent ou consultent e-mails et SMS en conduisant. Ce sont surtout des femmes ou des personnes de la catégorie 25-30 ans ;
  • Les « inconscients » (10 %) : imprudents, ils n’ont peur de rien, conduisent alors qu’ils sont fatigués, sont moins attentifs à leur vitesse, sont moins préoccupés par la sécurité routière, sont plus fatalistes ou ne s’estiment pas fautifs. Ce sont surtout des personnes sans enfant qui roulent plus de 20 000 kilomètres par an ;
  • Les « sportifs » (9 %) : ils voient la conduite comme un plaisir et, en tant que bons conducteurs, ils estiment maîtriser leur véhicule. Il s’agit le plus souvent d’hommes, cadres, qui possèdent le permis moto ;
  • Les « timorés » (9 %) : la conduite leur fait peur et ils manquent d’assurance. Ce sont surtout des habitants d’Ile-de-France qui roulent moins de 10 000 kilomètres par an.

Pour une prévention efficace des risques d’accidents routiers, les jeunes conducteurs proposent une amélioration des infrastructures (18 %), des solutions de répression et de contrôle (18 %), de la prévention et de la sensibilisation à la vitesse (14 %), des formations ou encore une responsabilisation des conducteurs (7 %).

Le baromètre d'Allianz sur la prévention routière dévoiléDirecteur d’études chez GMV Conseil, Pierre Labarraque estime que ce premier baromètre Allianz France consacré à la prévention routière vient confirmer les comportements à risque des jeunes conducteurs. Elle met aussi en évidence l’excès de confiance de certains d’entre eux. Directeur technique assurance de biens et de responsabilités d’Allianz France, François Nédey considère quant à lui que l’assureur doit jouer un « rôle clé » dans la « sensibilisation aux risques routiers ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire