• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité Aviva

Résultats 2012 : l'assureur Aviva voit rouge

Publié par le , Mis à jour le 13/03/2013 à 10:55

A l’instar d’autres acteurs de l’assurance, Aviva a récemment fait un point sur ses résultats financiers pour l’année 2012. Verdict ? Une perte estimée à 3,5 milliards d’euros pour l’année qui vient de s’écouler ainsi qu’une forte diminution de son dividende. Malgré tout, l’assureur affiche un bénéfice net en forte progression dans l’Hexagone.

Une perte à 3,5 milliards d’euros

Fraîchement nommé DG d’Aviva, Mark Wilson a dévoilé la semaine passée des résultats annuels en demi-teinte pour 2012.

D’abord, l’assureur britannique a enregistré une perte de 3,5 milliards d’euros suite aux dépréciations enregistrées sur la vente d’opérations menées sur l’autre rive de l’Atlantique.

Ensuite, le bénéfice de l’assureur a reculé à 2,040 milliards d’euros. Toutefois, cela ne suffit pas à entamer la confiance de l’agence Standard & Poor’s qui lui attribue toujours la note de A+ pour sa solidité financière.

Enfin, pour réduire son endettement et renforcer sa trésorerie, Aviva a dû se résoudre à baisser sensiblement son dividende. Alors que l’on évoquait ici et là un montant de 25,6 pences pour l’exercice 2012, Mark Wilson a annoncé un dividende à19 pences pour les actionnaires.

Et en France ?

Si Aviva France enregistre une baisse (- 3,27 %) de son chiffre d’affaires à 5,9 milliards d’euros et un recul de son résultat opérationnel (- 4,4 % à 519 millions d’euros), son bénéfice net affiche une forte hausse (80 %) passant de 166 à 299 millions d’euros. Si l’on en croit la direction française d’Aviva, cette progression significative résulte d’une « croissance rentable en dommages » et d’une « bonne résistance de l’activité vie ». 

A y regarder d’un peu plus près, l’année 2012 a été marquée par les performances suivantes :

  • un CA en hausse de 5 % à 1,3 milliard d’euros en assurance dommages et en assurance santé
  • des encours en hausse de 3 % à 73,6 milliards d’euros en assurance vie mais une activité en recul (- 4 % à 4,5 milliards d’euros) en affaires nouvelles
  • vente directe : assurance dommages et prévoyance en hausse de 7 % et 18 % respectivement

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES