• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité AXA

AXA : entre ambitions malaisiennes et pensée pour la planète

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 16:07
Acteur incontournable de l’assurance auto, moto, habitation ou santé, AXA s’est positionné pour acheter une société malaisienne d’assurance vie possédée à hauteur de 49 % par Aviva, deuxième assureur britannique. Dans un tout autre registre, AXA s’est illustré aussi en signant les Principes pour l’Assurance Responsable du PNUE FI.

Aviva vend, AXA sur les rangs

C’est une co-entreprise détenue par l’assureur Aviva et CIMB Group, respectivement deuxième assureur britannique et deuxième banque malaisienne, dont la valeur est estimée à quelque 400 millions de dollars. Une somme non dissuasive puisqu’AXA, avec d’autres sociétés, a déjà formulé une première offre pour cette société qui s’est faite une spécialité de l’assurance vie.

Selon une source proche du dossier citée par Reuters, les candidats au rachat devraient être « recontactés d’ici une semaine environ ».

AXA en assureur responsable

En marge de cette actualité économique, il faut signaler que le groupe AXA figure parmi les 27 assureurs signataires des Principes pour l’Assurance Responsable de l’Initiative Finance du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE FI), entité onusienne qui doit satisfaire à un triple objectif :
• la coordination des activités des Nations unies dans le domaine de l'environnement
• l’assistance aux pays dans la mise en œuvre de politiques environnementales
• l’encouragement du développement durable

Résultat de six années de travail, ces principes engagent les signataires qui sont tenus d’intégrer des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans leur activité quotidienne d’assureur. En voici le détail :
• Premier principe : « Nous intégrerons dans nos prises de décisions les questions environnementales, sociales et de gouvernance liées au secteur de l’assurance ».
• Deuxième principe : « Nous collaborerons avec nos clients et nos partenaires pour les sensibiliser aux questions environnementales, sociales et de gouvernance, les inciter à une meilleure prise en compte du risque et au développement de solutions concrètes ».
• Troisième principe : « Nous travaillerons aux cotés des gouvernements, régulateurs et autres parties prenantes pour promouvoir une action globale en faveur des questions environnementales, sociales et de gouvernance ».
• Quatrième principe : «  Nous communiquerons régulièrement et publiquement nos actions en la matière, de façon responsable et transparente ».


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES