Actualité AXA

Axa et Action Logement vont créer 20.000 logements en Ile-de-France

Publié par le , Mis à jour le 05/08/2020 à 12:04

Axa et Action Logement s'associent pour créer des habitations

Un partenariat pour créer 20.000 logements en Ile-de-France. C’est le pari de l’assureur Axa et d’Action Logement qui vont travailler main dans la main pour offrir à des classes moyennes ou des jeunes actifs des logements pour un loyer moins cher que le marché libre.

Des logements à destination des classes moyennes et jeunes actifs

Axa et Action Logement s’associent pour créer 20.000 logements en Ile-de-France dans les 10 ans. L’annonce a été faite par les deux groupes dans un communiqué commun : « un partenariat stratégique à long terme ».

Il s’agit de « logements intermédiaires neufs dont les loyers sont moins chers que sur le marché libre, mais sans aller jusqu’aux strictes obligations auxquelles sont soumis les bailleurs sociaux des HLM ».

La filiale immobilière d’Axa et Action Logement précisent que ces habitations répondront « aux besoins prégnants des salariés des classes moyennes et jeunes actifs ».

Une annonce qui intervient au moment où de grands investisseurs décident de financer des logements neufs. Une aubaine pour les promoteurs immobiliers qui ont bien du mal à vendre des appartements en raison de la crise du Covid-19.

Plus d’un milliard pour la transformation de bureaux en logements

Il faut dire que trouver un logement en Ile-de-France n’est pas chose facile. Selon des chiffres dévoilés par le Monde, les étudiants sont, par exemple, près de 700 000 dans la région à chercher la perle rare. C’est 14% de plus qu’il y a 10 ans.

Avec des loyers qui explosent et une pénurie de l’offre, les profils les moins solvables sont souvent écartés. Ajouter à cela, des propriétaires qui sont de plus en plus nombreux à souscrire une garantie de loyer impayé (GLI). Une assurance qui oblige un locataire à gagner trois fois le montant du loyer.

Pour venir en aide à des populations qui ont du mal à se loger, Action Logement a annoncé, fin 2019,  son intention d’investir plus d’un milliard d’euros pour transformer des bureaux en logements. A l’époque, Julien Denormandie, ancien ministre du logement parle de : « 435 000 m2 de bureaux vacants depuis plus de 4 ans ».

L’organisme évoque « un dispositif, doté de 1,2 milliard d’euros sur trois ans, qui va permettre la constitution, au plus près des bassins d’emploi, d’une nouvelle offre de logements sociaux ou intermédiaires, ainsi que le développement de l’accession à la propriété ».

A noter que la Mairie de Paris a fait du logement une de ses principales préoccupations. Dans une interview accordée au JDD, Ian Brossat, maire adjoint au logement a récemment proposé un deal aux loueurs illégaux des plateformes type Airbnb.

En échange d’un bail classique d’au moins 3 ans et d’un loyer situé 20% sous le prix du marché, la municipalité abandonnera ses poursuites judiciaires. Au total, 5 000 propriétaires sont concernés par cette proposition.

Là encore, ce geste a pour objectif de reprendre la main sur les plateformes de locations touristiques et offrir aux Franciliens, la possibilité de se loger plus facilement. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES