• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité AXA

Axa refuse de couvrir Servier pour les risques liés au Mediator

Publié par le , Mis à jour le 28/01/2015 à 15:30

Axa refuse de couvrir Servier

Servier a confirmé que son principal assureur, Axa refusait de couvrir les risques liés au Mediator, dernier signe en date de l'isolement grandissant du laboratoire en France.Au coeur d'un scandale sanitaire sans précédent, il risque désormais de faire face seul au risque d'indemniser les victimes qui ont multiplié les plaintes en justice.

En effet, la compagnie Axa a annoncé ne plus couvrir les risques liés aux anorexigènes depuis l'affaire de l'Isomeride, un coupe-faim commercialisé par le laboratoire et retiré du marché en 1997 en raison de sa dangerosité.

Tout est donc de déterminer si le Mediator est un anorexigène ou pas. Car même si Servier s'en défend, le Mediator est selon le rapport de l'Inspection générale des affaires sanitaires (Igas), en fait un puissant anorexigène dont Servier a masqué toutes les propriétés aux acteurs de la chaîne du médicament pour pouvoir le vendre sous une autre indication pharmacologique.

Une vraie bataille qui s'engage entre Servier et les assurances

Si un communiqué laconique des Laboratoires Servier dit comprendre la position de la compagnie dans le contexte actuel, c'est une vraie bataille qui s'engage entre Servier et les assurances. Car devant les réparations éventuelles aux familles des victimes, Axa ne couvrirait plus les sinistres engageant la responsabilité civile de Servier pour des montants allant de 15 à 90 millions d'euros. Au-delà des 90 millions, ce sont trois autres assureurs qui se partageraient trois lignes de garanties jusqu'à un maximum de 200 millions.

Et les malheurs n'arrivant jamais seuls, une pluie de mauvaises nouvelles s'abat sur Servier. Ainsi, les laboratoires ont perdu les services de l'agence de communication Image 7 qui gérait l'affaire depuis le début de la crise, le syndicat patronal de l'industrie pharmaceutique, Les Entreprises du médicament (Leem), a suspendu Servier de ses instances, et enfin le laboratoire a annoncé que son fondateur, Jacques Servier, quittait la présidence du "G5", qui regroupe les cinq plus gros groupes pharmaceutiques français pour se consacrer à la défense. Le feuilleton judiciaire n'est pas terminé.

Prenez quelques minutes pour comparer les offres des meilleurs assureurs pour trouver un contrat d'assurance qui vous couvrira dans toutes circonstances.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES