Actualité Gras Savoye

Avec « Gras Savoye Expat », les expatriés ont leur application

Publié par le

Gras Savoye dévoile son application mobile pensée pour les expatriés

Que ce soit au travers d’implantations directes ou via le réseau du groupe Willis Towers Watson, le courtier Gras Savoye est présent dans plus de 140 pays dans le monde. Aujourd’hui, le premier courtier d’assurance en France lance l’application mobile « Gras Savoye Expat » conçue pour répondre aux différents besoins exprimés par les expatriés. Présentation.

Quelques clics pour demander un remboursement

Grâce à la nouvelle application « Gras Savoye Expat », il est possible en seulement quelques clics d’envoyer directement depuis son « smartphone » sa demande de remboursement. Pour ce faire, il suffit de photographier ses justificatifs médicaux ou de télécharger un document enregistré au préalable sur son téléphone au format JPG, PDF ou GIF.

Une fois envoyée, cette demande de remboursement est communiquée directement à l’un des conseillers du centre de gestion Gras Savoye pour un traitement rapide. Autrement dit, il n’est plus nécessaire de remplir les traditionnels formulaires en papier pour obtenir un remboursement de ses soins de santé.

Quand la demande de remboursement a été traitée, l’assuré reçoit un courriel et il peut suivre le détail de ses remboursements ainsi que l’historique des différents décomptes depuis l’appli « Gras Savoye Expat ».

Une appli pour simplifier la vie des expatriés

Disponible gratuitement en téléchargement sur les plateformes App Store et Google Play en versions française et anglaise, l’application mobile « Gras Savoye Expat » permet également à l’assuré expatrié d’appeler le gestionnaire de son contrat d’assurance santé, et ce, d’un simple clic.

Responsable Santé Prévoyance internationale chez Gras Savoye, Cécile Schechter estime que l’application « Gras Savoye Expat », qui a été spécialement mise au point pour les « personnes en mobilité géographique », témoigne de la volonté du courtier d’assurance de « simplifier les démarches de [ses] assurés en s’appuyant sur l’alliance des technologies et de l’humain ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES