Groupama : fin des négociations avec Premafin

Guide de l'assurance > Actualité des assureurs > Actualité Groupama > Groupama : fin des négociations avec Premafin

Actualité Assureurs

Groupama

Voir toute son actualité

Groupama : fin des négociations avec Premafin

|
Consultations : 1616
Commentaires : 0
rupture d'accord
Le holding financier italien Premafin et la compagnie d’assurance Groupama avaient des négociations en cours sur la participation du groupe français dans le capital de l’italien jusqu’à ce que l’autorité boursière italienne vienne les interrompre…

Groupama et Premafin : l’accord initial


Alors que fin octobre 2010 Groupama avait trouvé un accord avec le groupe italien Premafin pour participer à hauteur de 17% (environ 145 millions d’euros) à l’occasion d’une hausse du capital prévue pour le mois de juin prochain, l’autorité boursière italienne, la Consob a stoppé net les négociations entre les deux groupes.
L’idée pour le groupe français était d’entrer dans le capital du groupe italien dont la part s’élevant aujourd’hui à 51% devait par cet accord descendre à 34,2%.
Les conditions de Groupama spécifiaient « l’absence d’une obligation de déposer une offre d’OPA (Offre Publique d’Achat) sur les actions » du groupe italien. 

Les négociations Groupama/Premafin stoppées


C’est la Consob, l’autorité financière italienne qui est venu mettre son grain de sable à la tournure des négociations. La Consob a finalement imposé une condition au groupe français qui s’opposait catégoriquement aux conditions initiales de Groupama : lancer une OPA sur Premafin ainsi que sur le second assureur italien, Fondiaria-SAI.
L’italien a précisé dans un communiqué « que les conditions n[‘étaient] plus réunies en l’état actuel afin que puissent se poursuivre les contacts portant sur l’entrée de Groupama dans le capital de Premafin ». 
Début mars, Groupama a communiqué qu’il prenait acte de la condition de la Consob, mais ajoute qu’il « examinera la situation ainsi créée lorsqu'il sera dûment informé » par l’organisme financier de ses réelles motivations et qu’il ferait ensuite suivre sa position.

Groupama : des perspectives italiennes qui s’effacent 


Groupama, déjà bien implanté en Italie avait engagé les négociations avec Premafin avec l’objectif de s’imposer plus fortement sur le marché italien. Sa véritable cible stratégique était Fondiaria-SAI.
En 2010, l’assureur français possédant déjà 845 agences italiennes a réalisé 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Cependant, le français avait pour objectif l’ouverture de 25 autres agences pour 2012, objectif probablement retardé par la rupture entre les deux groupes.

A la suite de cette décision, le groupe italien Premafin s’est vu perdre 10,35% mardi 15 mars à la Bourse de Milan tandis que l’indice des valeurs européennes pour l’assurance reculait de 6,6%.

Assurland.com, le comparateur d’assurance vous permet de trouver des formules d’assurance aux meilleurs tarifs ! 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire