Groupama vendrait peut-être ses parts dans le groupe Eiffage

Guide de l'assurance > Actualité des assureurs > Actualité Groupama > Groupama vendrait peut-être ses parts dans le groupe Eiffage

Actualité Assureurs

Groupama

Voir toute son actualité

Groupama vendrait peut-être ses parts dans le groupe Eiffage

|
Note :
Consultations : 1839
Commentaires : 2
Groupama se délaisse de ses parts dans Eiffage
La compagnie Groupama tente de se sortir de la crise qui la touche de plein fouet. Pour se faire, le groupe d’assurance cherche stratégiquement à se défaire de ses participations dans les entreprises. Le DG du groupe de BTP Eiffage, Pierre Berger, a laissé entendre que l’assureur - actionnaire d’Eiffage – serait prêt à céder ses parts.

Groupama, bientôt ex-actionnaire d’Eiffage ?


Au 31 décembre 2011, Groupama détenait 6,9 % des parts du groupe Eiffage, participation qui faisait de l’assureur le quatrième actionnaire du groupe de BTP, derrière les Fonds stratégiques d'investissements, les salariés et les cadres. 

Selon une déclaration du directeur général du groupe de BTP à l’occasion d’une assemblée générale, l’assureur serait prêt à se défaire de sa participation dans Eiffage « à condition que le cours de la Bourse remonte de façon significative ».

Une hypothèse qui, si elle se concrétise, permettra d’augmenter le flottant du groupe Eiffage, un souhait attendu de la part de l’ensemble des investisseurs selon le DG.

Groupama tente de se sortir de la torpeur


Groupama descendu par Standard & Poor's une première fois, l’assureur travaille à sauver son groupe en revenant à l’équilibre.  

C’est ainsi que l’assureur avait annoncé vouloir se défaire d’au moins une partie de ses activités de sponsoring et de ses parts en actions. Cette vente envisagée de ses parts dans Eiffage servira notamment à renforcer se liquidité afin de rétablir peu à peu ses comptes. 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


Votre article, très intéressant certes, laisse planer le doute sur la santé financière de GROUPAMA. En comparant la valeur moyenne du cours de l’action d’EIFFAGE en 2008 par rapport à aujourd’hui, on constate que l’action a perdu presque deux tiers de sa valeur. Au cours actuel, GROUPAMA risquerait de perdre env. 300M€ dans ce deal ! Alors c’est quoi la motivation de la direction de l’assureur-investisseur-banquier ? Et cette perte ne sera-t-elle pas répercutée sur leurs primes assurances et sur les rémunérations des assurances vie ?

Bonjour !

Il semblerait que la seule motivation de Groupama soit de renflouer ses propres comptes pour un retour à l'équilibre. Le groupe veut éviter à tout prix une nouvelle dévaluation de la part des agences de notation.
Pour cela, l'assureur "s'allège" en se libérant de ses engagements en bourse notamment.
Il souhaite récupérer de l'argent sur ses parts dans Eiffage BTP, mais pour cela attend que le cours de la Bourse lui soit plus favorable.

Difficile d'imaginer que Groupama se précipite dans l'urgence et la tête la première sans que cette opération ne lui rapporte un peu dans cette situation délicate !
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire