Comment les Français perçoivent-ils l'urgence médicale ?

Guide de l'assurance > Actualité des assureurs > Actualité MAAF > Comment les Français perçoivent-ils l'urgence médicale ?

Actualité Assureurs

MAAF

Voir toute son actualité

Comment les Français perçoivent-ils l'urgence médicale ?

|
Consultations : 2207
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

La MAAF a récemment dévoilé les résultats d’une étude menée par l’Ifop sur le thème « Les Français et l’urgence médicale ». Si cette enquête laisse apparaître que 44 % des Français ne font pas appel au SAMU-15 en cas d’urgence médicale, elle permet aussi de constater que la notion même d’« urgence médicale » n’est pas comprise de la même façon par tous. Coup de projecteur.

Contacter le 15

En cas d’urgence médicale, 56 % des Français disent appeler le SAMU-15. Autrement dit, 44 % d’entre eux optent pour d’autres solutions et services.

Plus précisément, 19 % se tournent vers leur médecin traitant, 13 % appellent un taxi ou se font conduire à l’hôpital, 7 % entrent en contact avec une association de permanence de soins et enfin 4 % composent un autre numéro d’urgence.

En quoi consiste l’urgence médicale ?

L’étude de la MAAF met en lumière une grande disparité dans les comportements en cas d’urgence médicale et l’aptitude des Français à apprécier le degré de l’urgence.

Dans quelles circonstances les Français appellent-ils le SAMU-15 ? Lorsqu’ils éprouvent brutalement des difficultés à respirer, à parler ou à bouger une jambe, lorsqu’ils ont perdu connaissance, s’ils sont pris de convulsions ou encore lorsqu’ils ressentent une douleur violente dans la poitrine depuis plusieurs minutes.

En revanche, seuls 23 % des Français sollicitent le SAMU-15 si leur enfant est atteint depuis 24h d’une fièvre dépassant 39° ou pour la permanence des soins.

Quelles sont les missions du SAMU-15 ?

Lorsque l’on s’intéresse à la manière dont les Français voient le SAMU-15, on constate que 79 % d’entre eux estiment qu’il accomplit une mission de réanimation, 57 % mettent en avant sa mission de gestion des urgences en dehors de l’hôpital et 51 % la coordination des secours. Le conseil médical (24 %) et l’envoi d’un généraliste à domicile (26 %) arrivent loin derrière.

A noter enfin que si les Français voient le SAMU-15 comme un interlocuteur référent en cas d’urgence médicale, ils ne sont que 61 % à faire appel à lui pour une urgence médicale peu importe le moment de la journée. Ce chiffre atteint 55 % pour l’urgence médicale qui se produit de nuit.

La MAAF propose son appli

La MAAF dévoile son appli « Grave Pas Grave ? »Pour aider les Français à démêler le vrai du faux, à savoir en quoi consiste véritablement une urgence médicale, la MAAF propose l’application « Grave Pas Grave ? » qui a été développée avec le concours du SAMU de Paris.

Gratuite jusqu’au 2 février 2015 - elle coûtera 3,59 euros à compter de cette date - et sans limitation de durée pour les assurés MAAF, l’application veut permettre une meilleure évaluation de l’urgence médicale pour une prise en charge optimale, diriger les situations d’urgence vers les services compétents et orienter, avant que le SAMU-15 ne soit sollicité, les patients dont l’état nécessite une prise en charge par d’autres services du parcours de soins.

Actualité précédente
Actualité suivante

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire