• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité MAAF

La MAAF régale l'UPA et la Chambre des métiers avec 3 défibrillateurs !

Publié par le , Mis à jour le 19/10/2012 à 18:02
S’il y a des gestes qui sauvent, il y a aussi du matériel qui permet de sauver ces vies. Dans le cadre de son partenariat avec l’Artisanat de l’Ariège, la MAAF a remis trois défibrillateurs. Deux pour la Chambre de Métiers et un pour l’Union Professionnelle Artisanale. Un pas de plus pour la MAAF dans la sécurisation des personnes dans le domaine de la santé.

Pour la MAAF, c’est le symbole d’une double implication. Tout d’abord, elle est un partenaire historique de l’Artisanat et les habitudes de travail avec la Chambre de Métiers et l’UPA sont particulièrement importantes dans l’Ariège. Ensuite, la MAAF s’engage aujourd’hui au-delà de l’assurance, dans la sécurisation des personnes, et notamment dans le domaine de la santé (assurance santé).

C’est donc tout naturellement que la MAAF s’est proposée pour mettre ces équipements à disposition des 3 établissements de l’Artisanat. Si tous les participants s’accordent pour espérer qu’ils ne soient jamais utilisés, ils peuvent un jour contribuer à sauver des vies !

Comment marche un défibrillateur ?


En pratique, lorsqu’une personne perd connaissance et que vous constatez que sa respiration est arrêtée (arrêt cardiaque), il est urgent d’agir : une minute de gagnée, c’est 10 %  de chances de survie en plus pour la victime. La marche à suivre en quelques points :

• Appelez vous-même si vous êtes tout seul – ou demandez à une personne d’appeler les secours (le 15 pour le SAMU). Donnez calmement l’ensemble des renseignements nécessaires : nom, adresse de l’accident, circonstances…

Effectuez la réanimation cardio-pulmonaire : placez la victime sur un plan dur et agenouillez-vous à ses côtés, positionnez vos mains l’une sur l’autre au milieu de sa poitrine nue. Bras tendus, appuyez fort de tout votre corps pour que son sternum s’enfonce de 4 à 5 cm. Effectuez ces gestes à raison de deux compressions par seconde.

Récupérez le défibrillateur, sortez-le de sa boîte, et allumez-le. Suivez ensuite les consignes vocales. 

Placez les électrodes à même la peau de la victime conformément aux indications figurant sur leur emballage ou sur les électrodes elles-mêmes. Le défibrillateur réalise le diagnostic : pendant ce temps assurez-vous que personne ne touche la victime. Si l’analyse de l’électrocardiogramme réalisée par le défibrillateur le juge nécessaire, un choc électrique sera administré à la victime. Soit automatiquement, s’il s’agit d’un défibrillateur entièrement automatique (DEA), soit c’est vous qui devrez appuyer sur un bouton, si c’est un défibrillateur semi-automatique (DSA).

• Éloignez-vous de la victime lors du choc.

Continuez à suivre les consignes vocales données par l’appareil et restez près de la victime en attendant les secours.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES