• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité Macif

Hausse de salaire pour le PDG de SCOR ?

Publié par le

La Macif qui détient 2 % du capital de la SCOR a fait part de son avis quant à l’augmentation de rémunération annuelle du PDG de la SCOR, Denis Kessler. Le salaire prévu est de plus de 5 millions d’euros soit une hausse de 10 %.

A propos de la SCOR

SCOR Global Life est le leadeur français de la réassurance et de services. Le groupe privilégie une organisation par marché qui le permet de renforcer sa proximité avec ses clients et d’avoir une meilleure compréhension de leurs attentes. Le groupe propose des solutions adaptées et sur mesures à sa clientèle, c’est d’ailleurs pour cette raison que Scor a été élu « meilleur réassureur du marché français » par l’enquête Flashöhler.

Parmi les services et produits proposés par le groupe figurent, les contrats de prévoyance individuelle et collective, l’assurance santé et maladies redoutées, l’assurance couvrant les risques spéciaux et la dépendance, l’assurance longévité ainsi que l’assurance emprunteur. La SCOR s’évertue également à élaborer des programmes de réassurance, des produits clés en main et œuvre dans l’optimisation des fonds propres dans l’optique Solvency 2

Une hausse de salaire qui pourrait être mal vue

Selon la Macif dans un communiqué rapporté par le site Le Monde, sa décision de voter contre l’augmentation de salaire du PDG de la SCOR ne changera en rien leurs relations. Le salaire annuel de Denis Kessler est de 5,13 millions d’euros dont la moitié représente ses salaires fixes et variables et l’autre moitié représente des actions et des stock-options. Le PDG de SCOR explique cette rémunération par le positionnement du groupe et les performances du groupe.

En effet, la SCOR groupe international dégage une bonne rentabilité et des performances non égalées. En 2013, elle a enregistré près de 550 millions d’euros de bénéfice soit une hausse de 30 % en un an. La mise en vigueur du « Say on Pay » a permis à l’assemblée générale de partager leur opinion quant à la rémunération des dirigeants. 65 % des actionnaires ont voté pour l’augmentation de salaire. Seulement, cette nouvelle hausse risque de créer la polémique à l’exemple de ce qui s’était produit pour le président du Medef.

Les performances que le groupe a enregistrées depuis le lancement de ses activités lui ont valu une place de choix sur le marché français de la réassurance !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES