Actualité Macif

Le groupe Macif mobilisé pour la transition énergétique et l'économie durable

Publié par le

La Macif finance l’économie réelle

Signataire des Principes pour l'Investissement Responsable des Nations Unies (PIR), le groupe Macif vient de dévoiler son 2ème rapport d’Investissement Socialement Responsable (ISR). Ce document témoigne notamment de la gestion pragmatique et durable de ses actifs au profit de ses sociétaires. Coup de projecteur.

La Macif va au-delà de ses obligations réglementaires

Dans le nouveau rapport d’ISR, trois actions majeures illustrent à merveille la politique de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) du groupe pour cet exercice :

  • La poursuite active du rôle d’acteur engagé de la Macif en faveur de la transition énergétique,
  • L’exclusion de ses investissements directs auprès des entreprises qui développent de nouvelles centrales à charbon et des producteurs de tabac,
  • La contribution à la lutte contre le travail des enfants.

Alors que ses engagements déjà significatifs vont au-delà des obligations réglementaires auxquels elle se trouve soumise, la Macif a décidé d’aller plus loin à travers la prise de nouveaux engagements. Ainsi, dès cette année, le groupe d’assurance mutuelle a procédé à l’exclusion de ses investissements les développeurs de nouvelles centrales à charbon qui viennent s’ajouter aux producteurs de charbon thermique. De cette façon, la Macif reste « dans les clous » de l’objectif climat de 2 degrés arrêté avec l’Accord de Paris sur le climat.

La Macif participe au financement de l’économie réelle

L’année dernière, le groupe Macif a continué à investir dans l’économie réelle comme l’illustrent les informations suivantes :

  • 25 millions d’euros d’encours en décembre 2017 pour le fonds thématique d’« impact investing » constitué exclusivement d’acteurs innovants de niche qui prennent part à la protection de l’environnement et des individus et répondent aux enjeux sociétaux liés à la protection de l’environnement et des individus,
  • 231 millions d’euros d’encours en décembre 2017 pour les fonds d’infrastructures composés de sociétés qui financent, construisent, exploitent et développent des projets dans les secteurs des énergies renouvelables, de la distribution d’eau ou encore de la construction d’infrastructures sociales,
  • 249 millions d’euros d’encours en décembre 2017 pour les fonds en capital investissement tels que Territoires Innovants,
  • 823 millions d’euros d’encours en décembre 2017 pour les fonds de prêts à l’économie.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES