• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité MAIF

Economie collaborative : la Maif investit dans mutum

Publié par le

En France, 30 millions de foyers possèdent en moyenne 34 objets utilisés moins de trois fois par an, soit un milliard d’objets susceptibles d’être prêtés et partagés. C’est de ce constat qu’est née la plateforme participative mutum.fr qui permet aux particuliers de prêter et d’emprunter gratuitement. Cette idée semble avoir séduit la Maif. Explications.

Un investissement à 550 000 euros

A la fin du mois de septembre 2015, mutum a réussi sa première levée de fonds avec un million d’euros récoltés.

Parmi les principaux investisseurs, l’on trouve la Maif et la Banque publique d'investissement, organisme de financement et de développement des entreprises.

Avec ce nouvel investissement réalisé via MAIF Avenir, la mutuelle poursuit son engagement pour devenir un acteur référent de l’économie collaborative.

L’investissement de 550 000 euros doit permettre à mutum de bénéficier d’un accompagnement doublé d’un soutien dans sa démarche à la fois éthique et responsable de développement de services auprès du grand public.

A noter que mutum va intégrer le « MAIF Social Club », outil collaboratif d’entraide réservé aux sociétaires MAIF qui recense les services collaboratifs partenaires ainsi que les annonces de partage de services, d’objets et de projets.

mutum, comment ça marche ?

Lorsqu’il s’inscrit sur la plateforme, partage ou prête un objet, l’internaute gagne des points baptisés « mutums ». La valeur d’un mutum est indexée sur le prix d’achat de l’objet et représente sa valeur d’utilisation.

Entre autres avantages, cette plateforme permet à l’internaute d’emprunter les objets qui lui sont utiles au plus près de son domicile, le pouvoir d’utilisation venant se substituer au traditionnel pouvoir d’achat.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES