• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité MAIF

Fondation MAIF : gare aux casques !

Publié par le , Mis à jour le 08/08/2014 à 15:54

Les casques pas si sûrs ? Si l’on en croit les travaux réalisés par les chercheurs en biomécanique de l'Institut de Mécanique des Fluides et des Solides (IMFS) de Strasbourg, les casques de vélos et motos pourraient être plus sûrs si l’on revoyait les normes de sécurité actuellement en vigueur. La Fondation MAIF s’est saisie de la question. Coup de projecteur.

Des normes à revoir ?

Directeur du laboratoire de systèmes biomécaniques au sein de l’IMFS, Rémy Willinger est catégorique : lors des accidents de deux-roues, « c'est à la tête qu'ils causent le plus de blessures irréversibles » et, si les casques actuellement proposés à la vente, répondent aux normes actuelles, les conducteurs ne sont pas encore suffisamment protégés des risques réels de traumatismes.

En effet, ces normes ont assez peu évolué depuis les années 1950. Très concrètement, à l’heure actuelle, les crash-tests se préoccupent surtout de la capacité d’absorption de l'impact d'une accélération-décélération. Et, c’est à partir du temps d’absorption que l’on détermine la probabilité d'être légèrement, dangereusement ou mortellement blessé.

Le même protocole de test est appliqué aux chocs frontaux et latéraux. Pourtant, Rémy Willinger estime que ces derniers sont beaucoup plus dangereux « parce qu'ils provoquent 80 à 100 % de risques de lésions neurologiques ».

Un outil de simulation prédictif

Pour mieux apprécier les conséquences d’un accident de deux-roues, le laboratoire de systèmes biomécaniques a développé un modèle mécanique théorique de tête et utilisé les données issues de quelques 200 accidents avec traumatismes crâniens.

Cela a permis de mettre au point le premier outil de simulation au monde pour prédire le type de blessures qui résulteront de tel choc. Cet outil pourra notamment être employé pour l’évaluation des casques de demain en tenant compte de critères plus réalistes.

Et, en attendant que les normes soient mises à jour, la Fondation MAIF veut réaliser dans quelques mois une étude comparative pour permettre aux conducteurs de deux-roues de disposer de toutes les informations utiles pour choisir le bon casque.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES