• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité Malakoff Médéric

Malakoff Médéric s'intéresse au bien-être des salariés

Publié par le

Découvrez l'édition 2016 de « Santé des salariés et performance des entreprises »

Acteur majeur de la protection sociale complémentaire, Malakoff Médéric a dévoilé l’édition 2016 de son étude intitulée « Santé des salariés et performance des entreprises ». Il en ressort notamment une amélioration des conditions de travail. Coup de projecteur.

Fatigues physique et  psychique en baisse

Les évolutions du travail et les efforts consentis en matière de prévention des risques professionnels depuis 2009 portent enfin leurs fruits : la fatigue physique perçue tend en effet à diminuer.

Ainsi, 31 % des salariés disent réaliser des gestes répétitifs contre 39 % il y a 8 ans. Dans le même esprit, 29 % des salariés confient rester longtemps debout ou dans une posture pénible contre 34 % en 2009.

L’étude « Santé des salariés et performance des entreprises » laisse aussi apparaître une diminution du nombre des salariés qui portent ou déplacent des charges lourdes (14 % en 2016 contre 20 % en 2009), qui travaillent sur une machine pouvant les exposer à des blessures (22 % contre 31 %) ou qui respirent des poussières ou des produits de nature toxique (30 % contre 39 %).

Autre enseignement de cette étude proposée par Malakoff Médéric : l’amélioration de la fatigue psychique qui continue toutefois à se maintenir à un niveau élevé. Par exemple, près de la moitié des salariés interrogés (ndlr : 43 %) confient se sentir stressés. Ils étaient 46 % il y a 8 ans.

Hygiène de vie et état de santé impactent l’absentéisme

Avec cette nouvelle étude, le groupe paritaire de protection sociale met en évidence l’impact sur l’absentéisme des facteurs liés à l’hygiène de vie et à l’état de santé des salariés.

Ainsi, les salariés qui ont déclaré une maladie chronique, soit 20 % des sondés, sont 53 % plus nombreux à être absents que la moyenne des salariés.  

Sur cette thématique, on note aussi que l’absentéisme bondit de 24 % pour les salariés qui considèrent faire un travail nerveusement fatigant (67 % des sondés) et de 33 % pour ceux qui évoquent des troubles du sommeil (29 % des salariés). A contrario, les salariés qui font du sport au minimum une fois dans la semaine - c’est le cas de 38 % des salariés interrogés - sont 6 % moins nombreux que la moyenne des salariés à être absents pour cause de maladie.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES