Loi Hamon et assurance-crédit : voici l'étude MetLife

Guide de l'assurance > Actualité des assureurs > Actualité MetLife > Loi Hamon et assurance-crédit : voici l'étude MetLife

Actualité Assureurs

MetLife

Voir toute son actualité

Loi Hamon et assurance-crédit : voici l'étude MetLife

|
Consultations : 1400
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

A l’occasion du premier anniversaire de la loi Hamon sur l’assurance-crédit, l’assureur MetLife a dévoilé une nouvelle étude consacrée à la délégation d’assurance individuelle. Coup de projecteur.

La loi Hamon encore méconnue

Le 26 juillet 2014, le volet de la loi sur la consommation relatif à l’assurance prêt immobilier est entré en vigueur. Depuis cette date, il est possible de changer d’assurance-crédit au cours de la première année suivant la signature du prêt.

Profitant de ce premier anniversaire de la loi Hamon, l'assureur MetLife a mené son enquête. Ainsi, l’on apprend que, dans plus de deux cas sur trois, le consommateur confesse ne jamais avoir entendu parler de la loi Lagarde ni de la loi Hamon.

Pour l’assureur spécialiste de l’assurance emprunteur, cette méconnaissance est le signe que les professionnels du secteur doivent redoubler d’efforts pour informer le consommateur au sujet de cette nouvelle opportunité qui s’offre à eux et leur permet de souscrire la meilleure assurance-crédit.

Pourquoi les emprunteurs résilient-ils ?

Loi Hamon : MetLife dévoile son enquête sur l'assurnce prêt immobilierAutre enseignement de cette étude MetLife : 53 % des personnes interrogées ignorent qu’elles ont la possibilité de changer d’assurance-crédit après souscription d’un contrat auprès de leur établissement prêteur.

L’on apprend aussi que près de trois quarts des répondants n’ont jamais pensé à changer d’assurance-crédit ou ils ignorent pourquoi ils n’en ont pas changé. Toutefois, comme le souligne MetLife, une prise de conscience progressive des avantages de la loi Hamon devrait favoriser l’essor de la délégation d’assurance-crédit.

Enfin, dans plus de la moitié des cas (54 %), le coût de l’assurance emprunteur apparaît comme un « argument décisif » pour résilier le contrat d’assurance-crédit. Dans 38 % des cas, ce sont de meilleures garanties qui pourraient justifier la résiliation.

Actualité précédente

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire