Actualité MMA

MMA : une « indemnité de crise sanitaire » pour ses assurés professionnels

Publié par le , Mis à jour le 28/04/2020 à 15:16

C'est maintenant au tour de MMA d'indemniser les pertes d'exploitation

Après que multiples assureurs ont annoncé diverses actions solidaires envers les entreprises, c'est au tour de MMA de proposer des indemnisations pour pertes d'exploitation. Une « indemnité de crise sanitaire » sera distribuée aux assurés professionnels de l'assureur du groupe Covéa, au meilleur de sa forme question solvabilité. Et cette aide sera indépendante des garanties souscrites.

Une « indemnité de crise sanitaire » indépendante des garanties à destination des professionnels

C'est désormais au tour de MMA d'annoncer une indemnisation des pertes d'exploitation pour ses assurés professionnels. Le mutualiste versera donc une « indemnité de crise sanitaire » à tous les clients ayant souscrit une assurance multirisque professionnelle incluant une garantie perte d'exploitation après incendie.

Il faut également préciser que cette aide ne prendra pas la place des garanties déjà souscrites par les assurés : « Cette indemnité s'ajoute aux dispositions contractuelles, indépendamment de toutes garanties qui pourraient être dues ». Nous avons donc affaire à un geste commercial en bonne et due forme, dans un contexte où la solidarité est plus que bienvenue.

« Nous savons à quel point ces entreprises souffrent de la crise COVID-19. Pourtant elles agissent et trouvent des solutions pour s'en sortir. Et elles attendent la même chose de nous, leur assureur : que nous leur apportions notre soutien financier, concrètement, tout en respectant les règles fondamentales de l'assurance », a soutenu Didier Bazzocchi, directeur général de MMA. Cette aide concernera plus particulièrement les secteurs très impactés par cette crise : commerces de détail non-alimentaire, cafés, restaurants, hôtellerie, services, automobile ainsi que le secteur du BTP.

Un geste dans la lignée des initiatives solidaires des assureurs

MMA n'est pas le seul assureur à avoir fait preuve de solidarité pendant cette crise de coronavirus COVID-19. Groupama a déjà débloqué 400 millions d'euros pour venir en aides aux personnes touchées par le virus. Crédit Agricole Assurances a également annoncé une enveloppe de 200 millions d'euros pour ses assurés professionnels. Le Crédit Mutuel et sa filiale CIC ont eux aussi mis 200 millions d'euros à disposition pour indemniser les pertes d'exploitation des entreprises.

Il faut dire que le monde de l'assurance a été très critiqué pour sa passivité au début de cette crise. Emmanuel Macron avait par ailleurs, dans son allocution du 16 avril 2020, appelé les assureurs à se mobiliser. Ainsi, certains assureurs avaient invoqué un « devoir moral » afin de procéder à des indemnisations, alors que le secteur était au départ fermement campé sur ses positions : un risque pandémique ne peut être couvert par un contrat et donc donner lieu à une indemnisation.

Les assureurs en guerre pour indemniser les pertes d'exploitation

Et à l'heure actuelle, le secteur et particulièrement tendu. D'ailleurs et d'après les Échos, certains assureurs mutualistes et sociétés anonymes d'assurance ont expressément demandé une réunion de la Commission de déontologie de la FFA (Fédération française de l'assurance). Est mise en cause « une entorse extrêmement grave à la déontologie de la profession », « un préjudice majeur pour la réputation de tous ses acteurs » ainsi qu'une « inacceptable concurrence déloyale ».

Dans un contexte où de nombreux assureurs et mutualistes ont une solvabilité limitée voire en danger, ces derniers craignent que les bancassureurs s'accaparent la clientèle. AGEA (Fédération nationale des syndicats à agents généraux d'assurance : Axa, Allianz, MMA, Generali) a aussi saisi l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) pour demander une enquête sur ces initiatives du Crédit Mutuel ainsi qu'une sanction éventuelle sur des « actions inexactes, déloyales, trompeuses et préjudiciables aux clients ». De son côté, le Crédit Mutuel rétorque : « Nous sommes solidaires de la profession sur la perte d'exploitation, mais nous considérons qu'il faut aider les clients très vite pour leur permettre de rester en activité ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES