Ehpad: quelle mutuelle santé pour un senior ?

Je compare
Publié par Elodie Carpentier le 30/06/2021 à 10:09 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Avec l’âge, un senior sera peut être amené à vivre en Ehpad. Une prise en charge qui entraîne de nombreuses dépenses qui peuvent être remboursées par une mutuelle.

Pourquoi souscrire une mutuelle santé en Ehpad ?

La santé peut décliner avec l’âge. En cas de maladie, les frais de santé peuvent très rapidement grimper. Il est donc primordial de souscrire une bonne complémentaire santé. Dans la majorité des cas, la Sécurité Sociale va prendre à sa charge 70% des dépenses (tarif conventionné), le montant restant est à la charge de l’assuré.

Il est donc très important pour un senior vivant en EHPAD de souscrire la meilleure mutuelle santé. Pour vous aider dans cette démarche, il est possible de remplir le formulaire santé d’un comparateur d’assurances.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec Internet, vous pouvez demander à un membre de votre famille ou à des amis de vous aider.

Quelle assurance pour une personne âgée vivant en Ehpad ? 

Il n’existe pas d’assurance santé spécifique pour une personne âgée vivant en Ehpad. Pour trouver une mutuelle santé qui réponde au besoin d’un résident, pensez à  consulter un comparateur en ligne.

En moins de 5 minutes vous obtiendrez des renseignements sur les tarifs et garanties. A vous de consulter avec attention les devis et de souscrire avec l’assureur de votre choix.

Quels sont les frais en maison de retraite ?

La maison de retraite coûte très cher. Dans la majorité de cas, la facturation d’une maison de retraite se décline en trois parties.

Les frais d’hébergement 

Des frais qui concernent la chambre du résident, la restauration, l’entretien du linge, les loisirs et animations…

Les soins médicaux

Le tarif d’une maison de retraite ou d’un Ehpad va aussi comprendre les prestations médicales et paramédicales, les soins de confort et d’hygiène. Des dépenses qui sont couvertes par la Sécurité Sociale.

La dépendance

Le forfait dépendance regroupe les prestations d’aide, d’accompagnement et de surveillance, liées à la perte d’autonomie et qui nécessitent l’intervention d’un personnel qualifié. Il existe plusieurs barèmes de dépendance. L’évaluation de la dépendance s’effectue sur les critères de la grille de l’AGGIR par le médecin coordonnateur de l’établissement. Plus le résident est dépendant et plus les frais seront élevés.

Quelles sont les aides pour les personnes âgées en maison de retraite ou en Ehpad ? 

L’entrée dans une maison ou un EHPAD coûte des milliers d’euros chaque année. Un budget conséquent qui n’est pas à la portée de tous. Pour aider un résident à régler sa facture, plusieurs aides ont été mises en place.

A noter que la souscription d’un contrat prévoyance peut contribuer au financement de ce type d’établissement.

Il existe aussi d’autres aides aux logements sous conditions comme l’aide au logement : aide personnalisée au logement (ALP) ou allocation de logement sociale (ALS) versée directement à l’établissement par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA),

Allocation personnalisée d’autonomie (Apa) 

L’allocation personnalisée d’autonomie est une aide qui permet de payer en totalité ou en partie les dépenses pour permettre à une personne dépendante de rester à son domicile ou de payer une partie des frais d’un Ephad.

Pour obtenir cette aide, il faut être au moins âgé de 60 ans et être dans une situation de perte d’autonomie. Cette perte d’autonomie se base sur les critères de la grille de l’AGGIR. Seules les personnes relevant des Gir 1, Gir 2, Gir 3 ou Gir 4 peuvent percevoir l'Apa. Le montant attribué dépend du niveau de revenu.

A noter que la complémentaire santé ne pourra pas intervenir dans le prix d’entrée en EHPAD. L’assurance santé pourra toutefois prendre une partie des frais de santé comme le dentiste ou l’optique. 

Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) 

L'Aspa est versée aux retraités vivant en France, par leur caisse de retraite (Carsat, MSA, ...). Son montant dépend de vos ressources (revenus et patrimoine). Le montant de l’Aspa s'ajoute, dans une certaine limite, à vos revenus personnels.

Complémentaire santé solidaire (CSS) 

La complémentaire santé solidaire (CSS) est une aide pour payer ses dépenses de santé. Une aide financière à destination des Français aux revenus modestes.

Depuis le 1er novembre 2019, la complémentaire santé solidaire remplace l’ACS et la CMU-C. Cette fusion a plusieurs objectifs :

  • Empêcher les Français les plus précaires de renoncer à des soins
  • Simplifier les démarches administratives

En fonction de vos revenus, la complémentaire santé solidaire ne vous coûte rien ou peut revenir à 1 euro par jour et par personne composant le foyer.

Quelles sont les soins pris en charge par la Sécurité sociale ? 

L’Assurance Maladie va rembourser à 70% les frais de santé des résidents. En cas d’hospitalisation, le remboursement monte à 80%. Notons que si le pensionnaire est atteint d’une pathologie comme la maladie de Parkinson, le diabète ou encore Alzheimer, il sera remboursé à 100%.

Quelles sont les soins pris en charge en maison de retraite ? 

En fonction de la pathologie et des soins apportés par l’établissement, un résident n’aura pas forcément de reste à charge.  Rappelons que le tarif d’une maison de retraite ou d’un Ehpad comprend les prestations médicales et paramédicales, les soins de confort et d’hygiène.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Actualité de l'assurance santé

salle-attente-hopital

Comment fonctionne le filtrage à l'entrée des urgences ?

Les services d'urgence manquent de personnel et de moyens, et cela se ressent particulièrement depuis le début de l'été. Pour éviter la surcharge, le nouveau ministre de la Santé, Français Braun a annoncé mi-juillet la mise en place d'un « filtrage » à l'entrée des urgences. Mais comment fonctionne-t-il ? Et est-il vraiment utile ?

eau-bouteille

Des microparticules de plastique dans les eaux en bouteille

D'après une étude récente, 78 % des eaux en bouteille les plus achetées en France contiennent des microparticules de plastique. Quelles sont les conséquences sur la santé ? Comment faire attention à ne pas en ingurgiter ?