Comparez gratuitement les assurances santé

Covid-19 : bientôt le retour du port du masque obligatoire ?

06 déc. 2022 Jordan Hervieux 178 vues

Le gouvernement songe de plus en plus à rendre de nouveau le port du masque obligatoire dans certains lieux pour contrer la 9e vague de la pandémie de Covid-19. 

Un retour étudié par le gouvernement

Va-t-on devoir porter à nouveau le masque ? C’est une option étudiée par le ministre de la Santé, François Braun, au moment où les cas de Covid repartent à la hausse depuis plusieurs semaines. “Si l’on continue à augmenter les contaminations, mon bras ne tremblera pas s’il faut décider l’obligation du masque, y compris dans toutes les circonstances” avait-il indiqué dimanche sur le plateau de BFMTV.

Une déclaration qui survient peu de temps après la recommandation de la Première ministre Elisabeth Borne à remettre le masque dans les transports. La Première ministre avait également confié à actu.fr que “comme depuis le début de l’épidémie, le gouvernement suivra les recommandations scientifiques”.

Or, la situation sanitaire se détériore sous l’effet de la diffusion du variant d’Omicron BQ.1.1. Le gouvernement dénombre d’ailleurs “plus de 50 000 cas détectés par jour avec une progression de près de 10 % des hospitalisations sur une semaine, une hausse de 22 % des hospitalisations en soins critiques et près de 500 décès sur la semaine écoulée”. Selon Santé Publique France, plus de 40 000 cas avaient été détectés au 4 décembre. 

Le port du masque dans certaines zones à risques

En cas de réintroduction du masque obligatoire, certains lieux devraient être plus concernés par cette mesure. “Il est notamment recommandé de porter le masque dans les lieux clos et zones de promiscuité comme les transports en commun” avait rappelé Matignon auprès de d’actu.fr.

Les hôpitaux devraient également être concernés par ce potentiel retour du port du masque. Le cabinet de la Première ministre s’alarme d’ailleurs de vivre une situation tendue dans les services hospitaliers. “Il est essentiel de protéger les hôpitaux déjà soumis à de fortes tensions compte tenu de la poursuite de l’épidémie de bronchiolite et de l’épidémie de grippe” avait confirmé par communiqué le ministère de la Santé. 

Parmi les autres lieux potentiellement concernés, “les lieux clos, bondés et mal ventilés” indique Antoine Flahaut, directeur de l’Institut de santé globale de Genève. “On pense bien sûr aux transports publics, mais aussi aux écoles, salles de cours des universités, bars et restaurants, bureaux partagés, salles de réunions. Ce sont tous les lieux mal ventilés où l’on passe du temps avec de nombreuses autres personnes” ajoute-t-il.

Un appel à la responsabilisation de tous 

Ce retour du port du masque ne serait pas anodin. En effet, comme d’autres gestes barrières, le masque apparait comme une des mesures les plus simples et efficaces pour réduire la transmission du virus. Grace aux données enregistrées, les estimations démontrent que l’obligation du port du masque permet de diminuer de 20 % la reproduction du Covid-19

Cependant, rendre de nouveau le masque obligatoire s’avère compliqué. Depuis le 1er aout 2022 et la fin de l’état d’urgence sanitaire, il n’est plus obligatoire, même si “les chefs des établissements de santé ont le droit de continuer à imposer le port du masque à l’intérieur des bâtiments” indique service-public.fr. Pour pouvoir le rendre à nouveau obligatoire, il faudra qu’une loi d’urgence sanitaire soit adoptée comme auparavant, soit par un décret de Matignon

En attendant le possible retour du masque obligatoire, le ministère de la Santé espère pouvoir “faire confiance aux Français”, et que ces derniers fassent preuve “de responsabilité individuelle”. Le gouvernement invite également à la vaccination de rappel les Français les plus exposés et les immunodéprimés afin de se protéger et protéger les plus fragiles. 

bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé à partir de 4,87€ par mois

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !