Pénurie d'antibiotiques : vers une crise majeure en pédiatrie ?

Publié par Jordan Hervieux le 23/11/2022 à 14:12 , Mis à jour le 30/11/2022 à 14:01

Selon un communiqué de plusieurs organisations de pédiatres et d’infectiologues, “les conditions sont réunies pour une crise majeure de santé publique en pédiatrie d’ici à quelques jours”. 

Les professionnels du secteur en alerte

Les professionnels de santé ont lancé un cri d’alerte sur le possible manque à venir d’antibiotiques. En effet, le manque d’amoxicilline, un des antibiotiques les plus utilisés chez les plus jeunes, pourrait entrainer dans les jours prochains une crise majeure de santé publique. Cet antibiotique a pour objectif la lutte contre une série d’infections bactériennes, comme les otites et les pneumonies. Cette crise serait plus importante que celle liée à la bronchiolite, ont indiqué ce mardi 22 novembre selon les principales organisations de pédiatres et infectiologues. 

Toutes les conditions sont réunies pour une crise majeure de santé publique en pédiatrie (d’ici à) quelques jours”, ont indiqué par un communiqué commun ces organisations, qui comprennent notamment la Société française de pédiatrie (SFP) et la Société de pathologie infectieuse de langue française.

Des restrictions pour éviter une hausse de la morbi-mortalité

Pour ces organisations, cette crise à venir pourrait causer une hausse de la morbi-mortalité plus important que la crise actuelle de bronchiolite. En clair, ce manque de médicaments en particulier pourrait engendrer plus de conséquences meurtrières pour les enfants. Pour le moment, c’est sous sa forme de sirop que l’amoxicilline connait une pénurie. Toutefois, les professionnels de santé craignent que cette pénurie se répercute sur l’ensemble de ces antibiotiques et les médicaments alternatifs. “Les stocks des alternatives aux formes pédiatriques d’amoxicilline ne permettront pas de tenir au-delà de quelques semaines”, indiquent-ils. Par conséquent, les formes adultes de cet antibiotique pourraient également manquer. 

Afin de prévenir le manque à venir, les professionnels du secteur préconisent des “restrictions drastiques” des prescriptions, faites pour ce type de médicament. Des contraintes imposées au médecin dans ce sens sont envisagées. Ils demandent par ailleurs à ce qu’un diagnostic détaillé soit indiqué sur les ordonnances. Effectivement, ces antibiotiques, qui ne représentent pas de solutions contre la bronchiolite par exemple, sont jugés comme trop souvent prescrits. Les autorités sanitaires ont par conséquent inciter les médecins à faire preuve de plus de discernement. Cependant, “il sera probablement nécessaire de revoir un grand nombre de recommandations et de les faire appliquer de façon plus contraignante” jugent les organisations de pédiatres et infectiologues. 

Le Covid, cause majeure de la crise 

Pour expliquer cette crise majeure de santé publique, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pointe la pandémie de Covid-19 : “la demande en amoxicilline avait très fortement diminué, conduisant à une réduction, voire un arrêt de certaines lignes de production, qui n’ont pas retrouvé leur capacité de production d’avant la pandémie”.

Néanmoins, plusieurs autres facteurs ont été mis en évidence comme “la concentration de la production de la matière première, notamment en Chine et en Inde, qui fragilise la chaîne d’approvisionnement” selon l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament. Ce dernier met également en avant que “la crise de l’énergie impacte directement les producteurs de matière première pharmaceutique qui ferment des sites de production”.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES