Communiqués de presse de l'assurance

Assurances de particuliers : l'actualité ne bouleverse pas (encore) les prix

Publié par le , Mis à jour le 15/04/2020 à 15:17

Assurland.com, leader de la comparaison d’assurances en ligne, dévoile son indice du prix des assurances de particuliers (IPAP)* mensuel. Malgré la période de pandémie et de bouleversements du côté des assurances, les tarifs des contrats varient encore peu.

Entre mars 2019 et mars 2020, l’IPAP montre des augmentations de :

+ 0,5 % en assurance auto

+ 1,0 % en habitation, inférieur à l’inflation

+ 2.7 % en mutuelle santé

 

En assurance auto, les prix augmentent très légèrement de +0,5%

Explications :

- L’évolution très favorable de la sinistralité routière (40% de tués et 44% de blessés en moins par rapport à mars 2019), du fait du confinement, n’est pas prise en compte à ce stade dans l’évolution des prix. Cela n’est pas surprenant, d’une part parce que les assureurs ne font évoluer leurs prix en général qu’une ou deux fois par ans, et d’autre part parce que la tendance actuelle n’est pas prédictive de ce que seront les statistiques une fois sortis du confinement

- Le bilan de la sécurité routière en 2019 est en légère amélioration par rapport à 2018, avec 0,3 % de tués et 0,6 % de blessés en moins sur un an

- Une hausse séculaire de +3 à 4 % par an du coût des pièces détachées et une hausse continue des indemnisations des blessés

 

En assurance habitation (MRH), les prix augmentent de +1,0 % sur un an

Explications :

- Pour les mêmes raisons que l’automobile, l’impact favorable du confinement n’est pas pris en compte à ce stade dans l’évolution des prix 

- Un coût « normal » des évènements climatiques en 2019, contrairement à 2018

- De fortes augmentations de prix depuis une dizaine d’années (+35% en dix ans) qui ont rétabli la profitabilité du secteur

 

En mutuelle santé, les prix augmentent de +2.7 % sur un an

Explications :

- Pour les mêmes raisons que l’automobile et l’habitation, l’impact défavorable en santé et en prévoyance (contrairement à auto et habitation) du confinement n’est pas encore pris en compte à ce stade dans l’évolution des prix 

- L’évolution des dépenses de santé en France a fortement ralenti, avec un rythme d’environ 1,5 % en 2018 (chiffres 2019 pas encore disponibles)

- Il n’y a pas eu de transferts de charges de la Sécurité Sociale ni d’augmentation d’impôts sur les complémentaires santé en 2019

- Les dépenses de santé continuent d’augmenter plus vite que l’inflation du fait du vieillissement de la population et de l’amélioration des technologies médicales

- L’impact progressif sur le prix des assurances du « reste à charge zéro »

 

*Depuis dix ans, Assurland.com, leader de la comparaison d’assurances en ligne, mesure mensuellement et avec précision les prix des produits d’assurance sur la base de plus de 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé et produit l’indice IPAP.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT