Communiqués de presse de l'assurance

Coronavirus : les entreprises peu assurées face à l'interruption d'activité

Publié par le , Mis à jour le 03/03/2020 à 15:06

Face à la propagation du virus, les entreprises vont devoir faire face à un risque grandissant : l’interruption d’activité. Sont-elles couvertes ? La garantie pertes d’exploitation peut-elle s’appliquer ? Assurlandpro.com, premier site de comparaison d’assurances pour les professionnels de la société Assurland.com, fait le point.

La garantie pertes d’exploitation, qui permet à l’entreprise de compenser les effets de la diminution du chiffre d’affaires et de faire face à ses charges fixes en couvrant les frais généraux permanents (amortissements, impôts et taxes, loyers, rémunération du personnel, intérêts d’emprunt…) ne s’applique qu’en cas de dommage matériel direct : incendie, explosion, bris de machine, tempête, catastrophe naturelle, attentat… 60 % des petites entreprises et près de 90 % des grandes entreprises possèdent une assurance des pertes d’exploitation en cas de dommages.

Mais le cas du Coronavirus pose la question de la perte d’exploitation sans dommages. Salariés confinés à domicile, marchandises bloquées, voyages annulés… ne résultent en effet pas d’un sinistre direct.

Pour être couvertes dans ce type de cas, les entreprises doivent avoir souscrit une garantie pertes d’exploitation sans dommages. Quelques contrats proposent ce type de couverture, mais qu’en penser ?

Le sans-dommage, un risque difficile à modéliser

Assurlandpro.com rappelle que les capacités financières des contrats pertes d’exploitation sans dommages sont très limitées, de l’ordre de quelques millions d’euros, et que très peu d’assureurs sont présents sur ce marché.

« Très peu d’entreprises sont couvertes pour la perte d’exploitation sans dommages et les assureurs sont frileux sur ce type de garanties qui sont très difficiles à modéliser et nécessitent une analyse très fine de l’entreprise et de l’ensemble de sa chaîne de production. L’impact financier s’annonce catastrophique pour les entreprises qui ont déjà annoncé pour certaines un gel des dépenses et des embauches », déclare Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurlandpro.com.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.