Communiqués de presse de l'assurance

Faut-il souscrire une assurance scolaire ?

Publié par le , Mis à jour le 24/08/2021 à 17:35

Avant la rentrée, Assurland.com, leader des comparateurs d'assurances en ligne, fait le point sur l'assurance scolaire.

L'assurance scolaire est obligatoire uniquement pour certains types d'activités

Sans le savoir, les parents en paient parfois déjà une

Deux garanties majeures dans l'assurance scolaire

L’assurance scolaire comprend deux garanties majeures : la responsabilité civile et les accidents corporels, qui couvrent :

1. Les dommages matériels et/ou corporels qu’un enfant pourrait causer à un tiers.

2. Les blessures dont l’enfant serait victime : remboursement des frais de soins en complément des régimes sociaux (frais médicaux, pharmaceutiques, chirurgicaux et d'hospitalisation, prothèses…), versement d'un capital en cas d'invalidité permanente, totale ou partielle, ou en cas de décès.

Elle s’applique sur les trajets domicile-école, au sein de l’établissement (de l’école maternelle au lycée) et pendant les activités et sorties organisées par celui-ci. 

L’extension de garantie extrascolaire permet à l’enfant d’être couvert en toutes circonstances et toute l’année : en colonie de vacances, lors d’un séjour chez ses grands-parents, pendant ses activités extrascolaires,… 

L’assurance scolaire n’est pas complètement obligatoire, mais indispensable si l’on souhaite que son enfant puisse participer à l’ensemble des activités proposées par son établissement scolaire ou sa commune.

Attention aux doublons !

"Du fait de son coût peu élevé, de nombreux parents souscrivent une assurance scolaire sans chercher à savoir si leur enfant est déjà couvert. Pourtant, cela revient à payer deux fois pour la même chose" prévient Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurland.com.

En effet, si l’un des parents est déjà titulaire d’une garantie responsabilité civile (via son contrat d’assurance habitation) s’étendant aux membres de la famille vivant sous le même toit, et d’une garantie accidents de la vie (GAV) ou d’une garantie individuelle accident couvrant également son enfant, ces deux produits combinés offrent la même couverture qu’une assurance scolaire. Inutile alors d’en souscrire une. 

Compter une dizaine d’euros par an

Une assurance scolaire peut démarrer à partir de 8 euros par an et grimper jusqu’à une quarantaine d’euros en fonction des options souscrites. Cette gamme tarifaire s'explique notamment par une sinistralité peu élevée. La majorité des dommages sont en effet sans gravité et concernent la plupart du temps les dents ou la casse des lunettes. 

Si la base des contrats reste la même, de plus en plus d’assureurs proposent d’intégrer des options telles que le vol ou la casse (cartable, instrument de musique, vélo…), le racket, l’assistance scolaire en cas de maintien à domicile, des aides psychologiques ou juridiques en cas de cyber-harcèlement,…

En outre, des exclusions existent. L’assurance scolaire ne couvre par exemple pas les dommages dus à l’utilisation de véhicules à moteur (type scooters), les activités sportives pratiquées à titre professionnel, les sports aériens ou encore les vols de smartphones.

Les parents peuvent la souscrire via l’association de parents d’élèves de l'établissement ou choisir leur propre assureur. Certains sont très connus mais de nombreux acteurs existent sur ce marché, y compris dans la grande distribution.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT