Communiqués de presse de l'assurance

Incendies : l'indemnisation n'est pas automatique

Publié par le , Mis à jour le 26/08/2020 à 15:22

Près de 500 hectares de végétation ont pris feu dans un incendie hier dans les Bouches-du-Rhône. Des habitations ont été endommagées et plusieurs personnes ont été mises en sécurité. Assurland.com, leader des comparateurs d’assurances en ligne, rappelle comment les assurances indemnisent les dommages dus au feu. 

La garantie incendie, au cœur de l’indemnisation

Pour les particuliers dont le logement a été endommagé par le feu, les conditions pour obtenir une indemnisation par les assurances sont :

1. Etre titulaire d’un contrat d’assurance multirisques habitation. Rappelons que cette assurance est obligatoire pour les locataires et les copropriétaires mais pas pour les propriétaires.

2. Que ce contrat comporte une garantie incendie, ce qui est presque toujours le cas.

3. Qu’une expertise atteste que l’incendie ne relève pas d’une fraude à l’assurance et que l’assuré prouve qu’il a entretenu son bien (débroussaillage, élagage…). A défaut, l’assureur pourra refuser ou réduire l’indemnisation.

Si le sinistre concerne une voiture, elle est assurée si le propriétaire a souscrit une garantie incendie. Celle-ci est absente des contrats dits « au tiers » mais est le plus souvent incluse dès les formules intermédiaires incluant le vol.

L’incendie ne relève jamais des catastrophes naturelles

Les feux de forêts, très répandus pendant l’été, sont presque toujours d’origine humaine, et criminelle dans un tiers des cas. Malgré l’ampleur que ce phénomène peut prendre, l’incendie n’entre donc pas dans le régime d’indemnisation des catastrophes naturelles.

Les forêts sont-elles assurées ?

Les communes assurent généralement leurs bâtiments, mais pas les forêts dont elles sont propriétaires. Il existe quelques compagnies spécialisées dans les risques forestiers, mais ce type d’assurance reste marginal et très cher. Les surfaces forestières ne sont donc globalement pas assurées.

Quelles démarches après un incendie ?

  • Déclarer le sinistre dans les 5 jours ouvrés auprès de son assureur (par courrier, sur son espace client…).
  • Regrouper tous les éléments qui peuvent prouver les biens sinistrés et leurs valeurs : factures, photos… Les conserver sur le cloud permet de les retrouver facilement.
  • Protéger les biens qui peuvent encore l’être. L’assuré peut en effet être tenu responsable des dommages supplémentaires qui surviendraient au cas où il n’aurait pas fait le nécessaire.
  • Se porter partie civile si le responsable de l’incendie est identifié.
  • L’assuré sera indemnisé selon les termes de son contrat d’assurance, déduction faite de la franchise et en fonction de la vétusté éventuelle du bien ou des biens mobiliers assurés.

Enfin, seule l’habitation et son contenu sont assurés, tout ce qui concerne les jardins et les haies sont des options.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT