Communiqués de presse de l'assurance

Prix des assurances : des hausses injustifiées !

Publié par le , Mis à jour le 05/07/2018 à 17:17

Les Echos viennent d’annoncer des augmentations de prix des assurances pour l’an prochain, avec  des fourchettes de 0 à 2,5 % pour l’automobile, 2,5 à 5 % pour l’habitation et de près de 5 % pour l’assurance santé. Des chiffres très supérieurs aux tendances actuelles d’augmentation des prix telles que mesurées par l’indice des prix des assurances IPAP d’Assurland.com.

Des augmentations surprenantes car rien dans l’évolution des coûts des assureurs ne permet de les justifier. Des augmentations qui ne sont d’ailleurs pas universelles puisque certains assureurs ont annoncé des gels de prix (MAIF) voire des baisses de prix (-5 % pour la MAAF) en assurance automobile.

En  assurance auto,

  • Le bilan des tués et des blessés sur les dix premiers mois de l’année 2013 est de - 11,4 % et - 7,6 % respectivement par rapport à la même période de 2012. Des statistiques exceptionnellement  bonnes en matière de sinistralité automobile ;
  • S’il existe des facteurs de hausse tels que l’augmentation de l’indemnisation des victimes, ils sont plus que compensés par la baisse du nombre des accidents ;
  • Conclusion : en assurance auto, les prix devraient être stagnants voire en baisse.

En  assurance habitation,

  • 2013 a été une très bonne année en matière de catastrophes naturelles. S’il y a eu des inondations comme chaque année, il n’y a pas eu de catastrophe majeure du type de la tempête Xynthia en 2010 ;
  • La dérive des petits risques (dégâts des eaux,  vols,…etc.) est réelle, mais elle fait suite à plusieurs années de très fortes hausses des prix : environ 20 % de hausse sur les 4 dernières années ;
  • Conclusion : en assurance habitation, les prix devraient augmenter en ligne avec l’inflation.

En mutuelle santé,

  • L’évolution des dépenses de santé en France a fortement ralenti : environ + 2 % par an ;
  • Il n’y a pas eu de transferts de charges majeurs de la Sécurité Sociale vers les complémentaires santé en 2013 ;
  • Conclusion : en mutuelle santé, les prix devraient augmenter de 1 à 2 % au-dessus de l’inflation, soit environ 2 à 3 %.

Depuis dix ans, Assurland.com, 1er comparateur d’assurances sur internet, mesure mensuellement avec précision les prix des produits d’assurance et produit l’indice IPAP. L’IPAP, l‘indice des prix de l’assurance des particuliers est compilé chaque mois sur la base de plus de 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.