Communiqués de presse de l'assurance

Que pensez-vous de la généralisation de la complémentaire santé ?

Publié par le , Mis à jour le 10/04/2019 à 18:19

A l’occasion de l’entrée en vigueur de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) autorisant la généralisation de la complémentaire santé pour les salariés du secteur privé, le comparateur d’assurances Assurland.com a souhaité connaître l’opinion des salariés et des chefs d’entreprise* sur ce dispositif.

La mutuelle d’entreprise obligatoire vue par les salariés

Profil des salariés répondants :

  • Age :

50 % ont entre 35 et 44 ans
24,6 % entre 25 et 34 ans
22,2 % ont 55 ans et plus
Seuls 3,2 % ont entre 18 et 24 ans

  • Rémunération :

77 % des répondants gagnent en dessous de 2 500 euros net mensuel
9 % plus de 2 500 euros net mensuel
14 % n’ont pas souhaité répondre

Connaissance du dispositif :

  • 88 % des salariés interrogés savaient que le 1er janvier 2016, ils bénéficieraient d’une mutuelle collective obligatoire via leur entreprise
  • Selon 70 % des salariés, l’entreprise avait déjà mis en place le dispositif avant le 1er janvier
  • 73,4 % des salariés savent qu’ils peuvent compléter la couverture par une sur-complémentaire

infographie-generalisation-complementaire-sante-et-salaries

Intention des salariés :

  • 45 % des salariés ne sont pas prêts à rajouter à leurs frais une surmutuelle
    39 % se disent prêts en fonction du tarif
    16 % le feraient sans hésitation
  • 47 % des salariés mettraient moins de 15 euros par mois dans une surmutuelle
    Plus d’un quart des répondants mettraient entre 16 et 25 euros par mois,
    Un peu plus d’un quart mettraient plus de 25 euros par mois

infographie-generalisation-complementaire-sante-et-salaries

Avis sur le dispositif :

  • Le niveau de couverture choisit par l’entreprise est insuffisant, selon les salariés :

43,5 % disent bénéficier du socle minimum imposé, une couverture insuffisante
25,8 % bénéficient du socle minimum imposé par la loi, une couverture suffisante 
30,6 % n’ont pas d’avis

  • L’avis des salariés n’est pas tranché sur l’intérêt de la généralisation de la complémentaire santé :

32 % ne voient pas l’intérêt de ce dispositif
28 % jugent la « mutuelle pour tous » indispensable
27 % estiment normal que l’entreprise se charge de distribuer les mutuelles
12 % n’ont aucun avis sur la question

La mutuelle obligatoire vue par les dirigeants d’entreprise

Connaissance du dispositif :

  • 89,9 % des dirigeants savaient qu’ils devaient obligatoirement proposer une mutuelle collective à l’ensemble de leurs salariés à partir du 1er janvier
  • Mais les chefs d’entreprise méconnaissent le détail de ce dispositif :
    - 45,4 % ignorent les critères imposés par la loi pour répondre à l’ANI,
    - 38,6 % connaissent le dispositif seulement dans les grandes lignes,
    - seuls 16 % connaissent très bien l’ANI

Mise en place du dispositif :

  • 59,5 % n’avaient pas encore mis en place de mutuelle santé répondant à l’ANI
  • Parmi eux :
    - En 2015, 45 % des chefs d’entreprises prévoyaient de mettre en place le dispositif avant le 1er janvier
    - 28 % disaient attendre 2016 pour le mettre en place
    - 27 % n’envisagent même pas de le mettre en place
  • 70 % des répondants qui envisagent de mettre en place la mutuelle collective déclarent envisager un contrat de base imposé par la loi. Seuls 30 % envisagent un contrat avec des garanties supérieures.

Avis sur la généralisation de la complémentaire santé :

  • 58 % des dirigeants estiment que l’ANI est une contrainte pour l’entreprise, invoquant surtout des charges supplémentaires pour les petites entreprises.

Qu’en pensent les personnes sans emploi ?

  • 71, 4 % des personnes sans emploi déclarent posséder une mutuelle individuelle. Parmi ces répondants :
    - 83,3 % disent posséder une mutuelle santé ou assurance santé individuelle privée,
    - 9,2 % une CMU-complémentaire,
    - 5,5 % disent être aidés par l’aide à la complémentaire santé (ACS).
  • Parmi les 28,6 % de personnes sans mutuelle, 85 % invoquent le tarif trop élevé de ce type de contrat.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.