Comparez gratuitement les assurances auto

Sécheresse : trois-quarts des sinistrés éconduits par l'expert

12 janv. 2023 Stéphanie Duraffourd 82 vues

Alors que les dégâts liés à la sécheresse sont estimés entre 1,9 et 2,8 milliards d’euros pour l’année 2022[1], combien d’assurés seront réellement indemnisés en bout de course ? Car au final, peu d’entre eux déclarent l’apparition de fissures sur leur logement, ne sachant pas que cela peut être pris en charge. C’est ce qu’il résulte d’un sondage réalisé par Assurland.com en décembre 2022 auprès de 150 propriétaires de maison.

54% des maisons individuelles sont exposées au risque de sécheresse fort ou moyen et donc potentiellement soumises à l’apparition de fissures. 70% des personnes interrogées par Assurland.com en ont d’ailleurs déjà remarquées sur leur propre logement. Mais seulement 30% d’entre elles ont déclaré un sinistre. Pour les autres, plus de la moitié n'était pas au courant que cela pouvait être pris en charge.

La méconnaissance, frein n°1 à la déclaration d’assurance

À la question “Après avoir remarqué des fissures, pour quelle raison n’avez-vous pas déclaré de dégâts liés à la sécheresse auprès de votre assureur ?”, les internautes ont répondu :

Les freins à la déclaration d'assurance habitation

Il y a donc sur le sujet un réel manque d’information à destination des assurés. Par ailleurs, pour plus d’un tiers des répondants, la démarche n’a pas été possible dans la mesure où leur commune n’a pas été reconnue catastrophe naturelle, condition sine qua non à la déclaration de sinistre. A savoir qu’une demande sur deux de reconnaissance « catnat » au titre du retrait-gonflement des argiles, phénomène provoqué par la sécheresse, recueille un avis défavorable[2].

Refus d’indemnisation pour 81% des sinistrés

Pour les propriétaires ayant déclaré des fissures à leur assureur, 80,8% n’ont pas reçu d’indemnisation. Raison principale : l’expert n’a pas établi de lien de causalité entre les dommages et un épisode de sécheresse. Car il ne suffit pas que la commune ait été reconnue zone de catastrophe naturelle. Encore faut-il prouver que les dégâts ont bien été causés par un épisode de sécheresse. Et sur ce point, 71,5% des sinistrés ont été éconduits.

À la question “À la suite de votre déclaration de sinistre, savez-vous pour quelle raison vous n’avez pas encore été indemnisé ?” :

Assurance habitation et refus d'indemnisation

La prise en charge des dommages liés à la sécheresse est un véritable parcours du combattant pour les sinistrés. Pourtant, de plus en plus de Français risquent d’y être confrontés en raison du changement climatique.

Pour les années à venir, il semble donc plus que nécessaire de faire preuve de pédagogie et de communication sur le sujet. Les actions de prévention ainsi que la recherche sur les nouveaux bâtis permettront également de prévenir l’apparition de fissures.

[1] Source : France Assureurs

[2] Sur la période 2010-2020, 52 % des demandes communales de reconnaissance « catnat » au titre du RGA ont recueilli un avis défavorable – Source France Assureurs

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

La logothèque d'Assurland

Vous souhaitez télécharger l'un de nos logos ?
Recherchez-le dans la liste ci-dessous afin de l'enregistrer sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

Notre banque d'images

Vous trouverez ci-dessous les photos de nos porte-paroles à télécharger.

Stéphanie DURAFFOURD
Olivier MOUSTACAKIS