Communiqués de presse de l'assurance

Tempête Gloria : les conseils d'Assurland.com aux sinistrés

Publié par le , Mis à jour le 22/01/2020 à 18:17

Après avoir frappé l’Espagne, la tempête Gloria s’abat sur les Pyrénées-Orientales. Inondations, chutes de neige, verglas, vents violents… L’événement climatique est déjà qualifié d’exceptionnel. Assurland.com, leader des comparateurs d’assurances en ligne, fait le point sur les droits des assurés et les démarches à enclencher auprès de son assurance pour être bien indemnisé.

 

1.     Les démarches en cas d’inondations

- dans les 5 jours ouvrés qui suivent le sinistre : prévenir son assureur. En cas de déclaration de catastrophe naturelle, ce délai est allongé à 10 jours

- protéger les biens qui peuvent encore l’être à l’aide de bâches par exemple, pour éviter que l’assuré ne soit jugé responsable des éventuelles dégradations

- regrouper tous les éléments qui peuvent prouver les biens sinistrés et leurs valeurs : factures, photos…

 

L’indemnisation est-elle automatique ?

La plupart des habitations sont assurées contre les catastrophes naturelles dans le cadre d’une assurance multirisque habitation (MRH). En ce qui concerne les véhicules, ils doivent être couverts par des garanties dommages (vol ou tous risques) pour bénéficier d’une couverture. Les véhicules couverts au tiers ne sont donc pas assurés.

3 possibilités pour déterminer le montant de l’indemnisation :

- sur la base de la valeur d’achat : le bien est indemnisé selon son prix d’origine

- sur la base de la valeur à neuf : le bien est remboursé sur la base d’un bien neuf équivalent

- sur la base de la valeur d’usage : le bien est remboursé selon la valeur du marché

 

Se reloger après une inondation 

Si le logement est inhabitable suite à une inondation, certains contrats d’assurance habitation prévoient la prise en charge des frais d’hôtels pour l’ensemble du foyer pendant quelques jours. Mais ce n’est pas automatique et dépend du contrat d’assurance.

 

2.     Les démarches en cas de neige ou de verglas

Dans les contrats d’assurance automobile, il n’y a pas de clause particulière liée à la neige ou au verglas :

- si l’accident est causé par un tiers, il relève de sa responsabilité

- si le conducteur a glissé seul sur une plaque de verglas, il est désigné responsable et sera couvert uniquement s’il possède un contrat tout risque

 

La garantie bris de glace

Attention, il s’agit d’une option facultative proposée dans les contrats d’assurance auto au tiers ou tous risques. La garantie bris de glace couvre en général le pare-brise, les vitres latérales, la lunette arrière et les rétroviseurs.

 

En cas de panne du véhicule due au froid

La garantie assistance s’applique uniquement si le véhicule ne démarre plus à cause du froid ou en cas d’accident. Il s’agit d’une option proposée sur le contrat d’assurance automobile.

- La garantie assistance comprend généralement une franchise kilométrique en cas de panne (50 km du domicile en moyenne)

- Pour être dépanné dès son lieu d’habitation, il faut avoir souscrit l’assistance 0 km

 

3.     L’état de catastrophe naturelle

L’état de catastrophe naturelle est décidé par l’Etat. Il peut être décrété sur toute ou partie des zones sinistrées et joue un rôle important dans l’indemnisation. Les assurés faisant partie d’une zone déclarée en état de catastrophe naturelle bénéficient :

  • de plus de temps pour déclarer leur sinistre (10 jours au lieu de 5 jours ouvrés)
  • d’une accélération de l’indemnisation
  • d’une franchise fixe de 380 euros

Les zones non concernées par l’état de catastrophe naturelle entrent dans le cadre d’une assurance classique.

Attention, la garantie catastrophe naturelle ne s’applique que si les biens sont initialement couverts par l’assurance habitation ou automobile. Ainsi, une voiture couverte au tiers ne sera pas indemnisée même en cas d’inondation reconnue catastrophe naturelle.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT