Spots et interviews radios

Inondations, tempêtes,... êtes-vous bien assuré contre les intempéries ?

Publié par le , Mis à jour le 26/02/2020 à 18:04 , Source : RMC

Tempêtes, inondations... Que faire en cas d'intempéries ?

Invité dans l’émission « Votre Maison » sur RMC, Assurland.com a livré ses conseils d’expert pour être bien assuré quand les intempéries s’abattent sur votre habitation. Assurance habitation, petites lignes, prix… Le comparateur a tout passé en revue.

 

Comment être bien assuré en cas d’intempérie ?

Les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents et intenses. Première chose à savoir, pour pouvoir prétendre à une indemnisation, il faut avoir souscrit un contrat d’assurance multirisque habitation. Ce contrat, qui est obligatoire pour les locataires et les co-propriétaires, va comporter une garantie tempête, une garantie inondation ainsi qu’une garantie en cas de catastrophe naturelle.

Que change l’état de catastrophe naturelle ?

L’état de catastrophe naturelle, une fois déclaré par l’Etat, permet plusieurs choses. Premièrement, cela va permettre d’allonger le délai de déclaration auprès de l’assureur : 10 jours au lieu de 5. Deuxièmement, l’assuré va bénéficier d’une franchise fixe de 380 euros. Enfin, l’assureur à l’obligation de lui verser un premier acompte sous deux mois.

Comment déclarer le sinistre à l’assureur ?

Tout d’abord, il faut réaliser un état des lieux. Idéalement, à l’aide de son smartphone, on peut prendre des photos et les joindre à la description. Ensuite, il faut dresser la liste des biens endommagés à l’aide des factures, contrats, actes notariés,… Il est donc important de les conserver à disposition et à l’abri. Typiquement, la cave n’est pas le lieu le plus approprié ! Aujourd’hui certaines enseignes proposent même d’envoyer les factures par mail, un bon conseil à retenir du comparateur d’assurances.

A noter, l’assuré a l’obligation de tout mettre en œuvre pour ne pas que les dégâts s’amplifient. Il faut faire en sorte que l’eau puisse s’écouler en ouvrant les portes, en bâchant… Un artisan pourra vous aider, même si ils peuvent être débordés dans ce genre de situation.

Exclusions, services, petites lignes… Que comporte votre contrat d’assurance habitation ?

L’assureur peut proposer des services pour faciliter le quotidien du sinistré. Par exemple, des frais de relogement ou de gardiennage. Dans le cadre d’une tempête il faut garder en tête que tout ce qui concerne le jardin, les abris de construction légère, les clôtures… ne sont pas automatiquement couvertes. Il s’agit d’options qui peuvent peser sur le prix des contrats.

 

Pourquoi passer par un comparateur d’assurance ?

Dans notre société moderne, à l’heure des nouvelles technologies, on a besoin d’avoir une information rapide, claire et efficace. Assurland.com est un service gratuit, qui prend 2 minutes, et qui permet de comparer très simplement ses assurances auto, habitation, santé, crédit… On peut recevoir son devis rapidement et décider ensuite de souscrire ou non directement auprès de l’assureur de son choix. Car les assurances peuvent être un sujet complexe pour les particuliers.  

Et la vétusté, c’est quoi ?

C’est un calcul réalisé par l’expert qui détermine la valeur actuelle de votre appareil sur le marché et qui va tenir compte de son ancienneté, de son utilité, de l’usage que vous en avez fait… La valeur à neuf ne veut pas dire qu’on va vous rembourser sur le prix d’origine mais sur un bien neuf équivalent à ce que vous aviez (qui ne tiendra pas compte des progrès technologiques).

Comment marche l’indemnisation ?

L’état de catastrophe naturelle va permettre d’avoir une indemnisation plus rapidement, sous deux mois. Sinon, il faudra patienter quelques mois. Ce délai peut s’allonger à quelques mois, le temps de se mettre d’accord avec sa compagnie d’assurance sur le montant d’indemnisation. En cas de litige, l’assuré peut faire venir un contre expert à ses frais. Il peut également saisir le médiateur des assurances avant de saisir le tribunal.

 

Une assurance habitation, c’est combien ?

Le coût moyen peut tourner autour de 250 euros par an pour un appartement, 350 euros pour une maison. Ce prix peut varier en fonction de la surface de votre logement et la région dans laquelle vous vivez.

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/audio/le-sujet-du-jour-tempete-inondations-vagues-submersions-etes-vous-bien-assure-et-comment-vous-faire-bien-indemniser-2202-505299.html

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.