Revue de presse

Assurance auto en ligne : Des économies sous conditions

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43 , Source : L'Argus

Assurer sa voiture sur Internet est encore loin d'être un réflexe chez l'automobiliste français. Pourtant, l'offre en ligne apparaît intéressante tant en termes de tarifs que de garanties. L'argus, a décrypté les offres de quinze sites d'assureurs automobiles, des acteurs traditionnels du secteur et des « pure players»* du Web.

En moins de cinq ans, Internet est devenu une vitrine dynamique pour les assureurs. En 2009, l'automobile représentait 53 % du marché de l'assurance sur la toile française. S'y côtoient les « pure players », et les assureurs traditionnels. 

Parmi ces derniers, certains (Axa, Groupama...) ont développé des filiales dédiées à Internet, proposant de l'assurance automobile souvent « low-cost » (Amaguiz, Nexx, IdMacif, AHSecur...) pour investir ce marché et leur servir en même temps de « laboratoire d'essai ».

Tous secteurs d'assurance confondus (auto, habitation...), le nombre de visiteurs est devenu important (94 millions en 2009 selon Médiamétrie), mais les souscripteurs en ligne restent rares (de seulement I à 3 % du total de ces visiteurs, entre 2007 et 2009). 

Force est de constater que l'automobiliste français n'est pas prêt à s'assurer en ligne. Pourtant, il use d'Internet pour obtenir des devis et comparer les différentes offres (neuf millions de devis - auto, habitation... - en 2009, d'après une étude Axa).

Négocier en agence

Les e-prospects ne sont pas tant demandeurs de prix bas, que de simplicité dans le mode de souscription et de gestion de leur contrat auto. Selon l'observatoire de l'e-assurance 2009, initié par le comparateur Assurland.com, 70 % d'entre eux ont autant privilégié les assureurs les moins chers, que ceux ayant une marque et un réseau d'agences pouvant faciliter l'après-souscription.

Ceux qui ne contractent pas en ligne se dirigent, en général, vers leurs agents de proximité, les bras chargés de devis parmi les plus attractifs du Net. Leur but : négocier des tarifs encore plus bas. Ces commerciaux peuvent, en effet, opposer à ces devis et garanties standardisés des tarifs au moins aussi compétitifs et une couverture personnalisée.

(*) « acteurs purs» désigne communément les entreprises ayant démarre et exerçant uniquement sur Internet

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.