Revue de presse

Assurance habitation : de fortes disparités selon les régions

Publié par le , Mis à jour le 20/07/2020 à 18:06 , Source : Capital

Les prix de l'assurance habitation varient en fonction de la région

Le site Capital.fr publie une étude réalisée par Assurland.com sur les prix de l’assurance habitation en France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de fortes disparités en fonction des régions. Si la prime annuelle coûte en moyenne 179 euros pour un appartement et 248 euros pour une maison, c’est en Bretagne qu’on paie le moins cher et en Ile de France le plus cher. Pourquoi autant de différences ?

L’assurance habitation, un budget moyen de 214 euros par an

Assurer un logement est moins cher en Bretagne

Dans sa dernière étude, Assurland.com a comparé les prix de l’assurance habitation en France. En moyenne, assurer un appartement entre 60 et 90 mètres carrés coûte en 2020 179 euros. C’est 3,5 % de plus qu’en 2018. Et ce prix varie fortement en fonction de la région de résidence. Si la Bretagne est le lieu ou assurer son bien immobilier est le moins onéreux avec 139 euros par an, l’Ile de France et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur affichent au contraire une cotisation annuelle bien plus élevée de respectivement 231 et 228 euros.

Des prix qui s’envolent en Ile de France et en PACA

Pour assurer une maison d’environ 90 à 130 mètres carrés, il faudra compter un budget de 248 euros par an, en augmentation de 5,5 % comparé à 2018. Et là encore, la région Bretagne est la grande gagnante du classement avec une cotisation moyenne de 209 euros. En Ile de France et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur là encore, les prix grimpent avec respectivement 311 et 300 euros par an. 

Des disparités liées à la sinistralité de la région

Les cambriolages font peser la balance…

Pourquoi ces différences de prix ? Comme le rappelle le site Capital.fr, les assureurs fixent les tarifs en fonction de différents critères. Parmi les plus « classiques » on retrouve : le type de logement, la surface, l’étage, le nombre d’occupants, le capital mobilier à assurer,… mais aussi le lieu de résidence. Et sur ce point, certaines régions pâtissent d’une sinistralité plus élevée. C’est le cas par exemple en Ile de France, en PACA et en Occitanie qui plus les plus victimes de cambriolages, contrairement à la Bretagne et aux pays de la Loire.

…Tout comme les événements climatiques

Dans la région PACA, on cumule également les facteurs de risques. Les événements climatiques comme les inondations ayant eu lieu fin 2019 sont autant de sinistres à dédommager. Les assureurs intègrent donc ces risques dans le calcul de la prime. Voici qui explique les différences de prix entre les régions.

Le capital mobilier des Français estimé à 20 000 euros

En moyenne, les Français déclarent un capital mobilier de 20 000 euros. Mais que comprend-il ? L’ensemble des meubles, électroménager, équipements hi-fi, bijoux… qui pourra être remboursé en cas de sinistre. Deux-tiers des assurés choisissent en outre une formule de base, qui indemnise « vétusté déduite ». Pour être mieux couvert, il faudra souscrire une formule plus haut de gamme. Mais attention, dans ce cas, le budget de l’assurance habitation sera plus conséquent : il faudra compter environ 20 à 25 % de plus.

Quels prix pour 2021 dans l’assurance habitation ?

L’impact du confinement pourrait engendrer des baisses de tarifs

Pendant le confinement, les sinistres ont baissé. D’environ 25 % pour les vols et les cambriolages. Pourtant, « contrairement à l’auto, très peu d’assureurs ont pour le moment annoncé des gestes » explique Assurland.com. Mais le comparateur d’assurances en ligne est optimiste : « nous nous attendons à ce que les effets du confinement donnent globalement lieu à une baisse des prix en 2021 dans l’assurance habitation ».

https://www.capital.fr/votre-argent/assurance-habitation-payez-vous-moins-cher-dans-votre-region-quailleurs-1375423

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT