Revue de presse

Assurance : une égalité au prix fort pour les conductrices ?

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2013 à 18:05 , Source : Le Parisien

A compter du 21 décembre 2012, les assureurs ne pourront plus se servir du sexe comme critère pour déterminer le montant de l’assurance. Une égalité tarifaire qui résulte de la décision Association belge des Consommateurs Test-Achats rendue par la Cour de justice de l’Union européenne (CJCE).

De 4 à 50 % d’augmentation en assurance auto

Cité par LeParisien.fr, Stanislas Di Vittorio, fondateur du comparateur d’assurance Assurland.com, estime que la fin de la discrimination homme-femme devrait représenter une hausse « de 4 % à 50 % suivant leur expérience et leur profil pour les jeunes conductrices ».

D’ailleurs, cet alignement des tarifs risque d’être d’autant plus durement ressenti que, comme le relève avec force justesse Le Parisien, « certains assureurs annulaient tout ou partie de la surprime jeune conducteur ». Une faveur accordée aux femmes au motif que les « statistiques d’accidents leur sont beaucoup plus favorables », selon Stanislas Di Vittorio.

Tous les contrats ne sont pas concernés

Si tous les produits d’assurance (auto, habitation, santé,…) doivent se plier à cette obligation de non-discrimination homme-femme, seuls les contrats signés après le 21 décembre 2012 témoigneront de cette augmentation des tarifs.

Toutefois, Jean-François Lequoy, délégué général de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA), se veut rassurant confiant à Le Parisien que « les prix devraient rester raisonnables » dans le secteur ultra-concurrentiel de l’assurance auto.


Reste à voir ce que cela donnera en pratique. Affaire à suivre donc.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.