Revue de presse

Assurland lève 25 Millions de francs

Publié par le , Mis à jour le 08/12/2010 à 14:12 , Source : Digital Business
Prima Solutions, ex-Assurland, lève 25 MF auprès du fonds d'investissement américain Cairnwood Corporation et de particuliers, et se tourne résolument vers l'ASP

L'exception qui confirme la règle. Alors que les sites d'assurance b-to-c tirent la langue en ce début 2001, victimes de leurs faibles taux de concrétisation de requêtes en ligne, Assurland gagne un double pari. Fort du succès de son comparateur Assurland.com (300 000 visiteurs uniques à fin mars) et de son outil technologique, Assurland « limite » sa levée de fonds
à 25 MF, et prend le virage de l'ASP.
Devenu Prima Solutions, le spécialiste de l'assurance en ligne vient de concrétiser son tour de table auprès de Cairnwood Corporation, un fonds d ’investissements américain, ainsi qu'auprès des business angels qui avaient
déjà participé au tour d'amorçage de l'entreprise. « Nous avons choisi Cairnwood, car c'est un fonds vertical, très spécialisé dans les secteurs technologiques et dans l'eFinance », explique Stéphane Guinet, président du directoire de Prima Solutions. De leur côté, les quatre business angels sont intervenus au cours d'une levée de fonds portant sur un montant global de 15 MF, qui s'est étalée sur l'ensemble de l'année 2000. Préalablement à cette opération, les quatre cofondateurs détenaient 77 % du capital de l'entreprise, contre 10 % pour les business angels intervenus en amorçage.
Au terme de cette nouvelle levée de fonds, les fondateurs resteraient largement majoritaires ».
Les projets d'investissement de Prima Solutions sont significatifs : loin des budgets marketing à outrance, celui qui se définit désormais comme un architecte de solutions de distribution d'assurances compte consacrer la moitié de l'enveloppe levée à la recherche et au développement, et l'autre au déploiement de partenariats commerciaux. En matière de R&D, l'entreprise s'attachera à développer son offre ASP, se plaçant elle-même dans le prolongement de la commercialisation par l'entreprise de ses services en marque blanche. La structure capitalistique de l'entreprise reflète d'ailleurs ce changement de cap : la holding Prima Solutions (ex-Assurland), ne se contente plus d'un rôle financier, mais prend désormais en charge l'activité ASP. Le site Assurland.com reste pour sa part du ressort de la filiale Assurland Courtage, reléguée au second plan avec pour première mission de démontrer le savoir-faire du groupe.
« L'offre du site était très demandée par les gros assureurs et les distributeurs pour leurs propres besoins », explique Stéphane Guinet pour justifier le passage à l'ASP, et la vente à d'autres professionnels de l'assurance du moteur de recherche et de ses services associés. La technologie d'Assurland profitera ainsi à des sites Internet, dont plusieurs sont déjà clients de l'offre en marque blanche, mais également à des sociétés mortar, qui l'exploiteront pour leurs besoins internes. « Pour ces acteurs, qu'ils proviennent de la grande distribution, des réseaux de crédit ou du monde de l'immobilier et de l'assurance, nous sommes en mesure de construire un applicatif de front office, qu'ils pourront déployer par exemple dans leurs agences en extranet », explique Stéphane Guinet.
Prima Solutions compte déjà 108 services Internet exploitant son offre
de comparaison de prix en marque blanche, dans les secteurs des petites annonces (Annoncesgratuites, Trader.com), de l'automobile (Autovalley), du crédit (123pret, Cetelem) ou même du courtage en ligne (Fimatex a signé tout récemment). Du côté des clients mortar, Prima Solutions indique négocier une
dizaine de contrats.
En amont de son offre ASP, Prima Solutions a noué des partenariats forts avec Business Object, Cap Gemini, Microsoft, Colt et ID Factory. Avec le premier, Prima Solutions travaille au développement d'outils de profiling et de datamining, qui permettront par exemple aux assureurs de mesurer la performance de leurs vendeurs par zone géographique. Avec Cap Gemini Ernst & Young, Prima Solutions a concrétisé un protocole d'échanges de données spécifiques à l'assurance. Par ailleurs, l'entreprise n'est pas hostile au développement de sa solution technologique vers d'autres secteurs, comme le crédit à la consommation ou l'immobilier, arguant du fait que sa plate-forme est « à 80 % générique ». Toutefois, les responsables précisent qu'ils ne se porteront sur de tels projets qu'après la sollicitation de professionnels, et en partenariat avec ceux-ci.
A la fin 2001, le site Assurland.com, qui intervient dans un millier de mises en relation avec les assureurs par mois, pour un volume de primes de 5 MF, comptera encore pour un tiers du CA global de Prima Solutions. Cela dit, la réorientation de l'activité de l'entreprise et les fonds levés ont permis à Prima Solutions de revoir à la hausse ses perspectives de CA pour l'année 2001. Les 12 MF prévus initialement seront largement dépassés. Ainsi, le site lui-même génère un CA mensuel de 600 000 F aujourd'hui. Sur l'année 2001, ce chiffre devrait atteindre entre 13 et 15 MF. Pour sa part, le groupe Prima Solutions table désormais sur un CA d'un minimum de 30 MF, dont les deux tiers devraient provenir de l'offre ASP. Enfin, les sommes levées ouvrent à Prima Solutions des perspectives de croissance externe. Des acquisitions pourraient être envisagées. Celles-ci viseront des sociétés technologiques, et non pas des services à vocation b-to-c. Pourtant, les responsables de Prima Solutions reconnaissent avoir été approchés par de telles sociétés. © Digital Business - 2001
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.