Revue de presse

Comment être indemnisé suite à la tempête Ciara ?

Publié par le , Mis à jour le 11/02/2020 à 17:01 , Source : Le-Parisien

Assurland.com explique comment fonctionne la garantie tempête

Dans la nuit du 9 au 10 février, la tempête Ciara s’est abattue sur une partie de la France, causant sur son passage de nombreux dégâts. Le Parisien a expliqué comment fonctionne l’assurance en cas de tempête avec les conseils d’Assurland.com.

Garantie tempête ou la couverture des dommages liés au vent

Vous avez été victime du passage de la tempête Ciara ? Avec des vents qui ont atteints plus de 100 km/h, les chutes d’arbres et les tuiles envolées ont pu endommager vos biens. Votre voiture a également pu être abîmée. Qu’est-il prévu en termes d’assurances ? Peut-on être indemnisé contre les dégâts liés au vent ? Olivier Moustacakis, cofondateur du comparateur d’assurances en ligne Assurland.com, a livré ses conseils au Parisien.

Il faut savoir que chaque contrat d’assurance multirisque habitation intègre une « garantie tempête ». Et pour son automobile ? Il faut être assuré tous risques et non au tiers et être couvert contre le risque incendie.

Que couvre la garantie tempête ?

Assurland.com rappelle que « cette garantie couvre à la fois les effets du vent – tempête, ouragan, cyclone – mais aussi les effets indirects liés à la pluie, à la grêle ou à la neige ». Pour être catalogués catastrophe naturelle, les vents doivent atteindre 145 km/h pendant 10 minutes ou 215 km/h en rafales. Ce sera peut-être le cas en Corse où ils risquent de frôler les 200 km/h.

Si la catastrophe naturelle est reconnue, les démarches seront simplifiées et accélérées. L’assureur devra indemniser dans les trois mois qui suivent le sinistre. C’est au maire d’en faire la demande auprès du préfet.

Comment prévenir son assureur ?

Il faut déclarer le sinistre au plus tôt, dans les cinq jours ouvrés, en faisant la liste de tous les biens qui ont été endommagés ainsi que des photos de l’état des lieux. La déclaration doit comprendre le maximum d’informations telles que des factures, des contrats… En cas de catastrophe naturelle, le délai est allongé à dix jours. L’assureur peut également demander une attestation d’intempérie. Ce document se procure auprès de la station météorologique la plus proche de son domicile. Il prouve que les vents ont dépassé un certain niveau et permet d’activer la garantie tempête.

Le dégât doit résulter de l’action du vent

Il faut bien noter que la garantie tempête s’applique lorsque le dommage fait suite à l’action du vent. Ce n’est pas l’arbre qui est directement couvert mais le dégât causé par sa chute. Attention également aux biens qui ne sont pas assurés automatiquement mais qui peuvent l’être en option : abris de jardins, vérandas, volets, gouttières, panneaux solaires… Et en cas de vitre cassée, c’est la garantie bris de glace qui s’applique.

Et si une branche tombe chez votre voisin ? Il faudra faire jouer la responsabilité civile. Et prouver que la chute n’est pas due à un manque d’entretien mais à un événement imprévisible… Dans ce cas, factures d’élagage ou contrats d’entretien peuvent vous fournir une preuve précieuse.

http://www.leparisien.fr/economie/tempete-ciara-etes-vous-bien-assure-10-02-2020-8257197.php

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.