Revue de presse

Coronavirus : est-on remboursé si on annule son voyage ?

Publié par le , Mis à jour le 03/03/2020 à 18:06 , Source : Ouest France

Comment se faire rembourser son voyage annulé à cause du Coronavirus

Vous avez acheté un billet d’avion pour une destination à risque et vous vous demandez si vous pouvez être remboursé ? Ouest-France.fr, avec l’AFP, a fait le point avec les conseils d’Assurland.com sur l’assurance rapatriement.

Tandis que l’épidémie de Coronavirus continue de se propager, les voyageurs français qui devaient se rendre dans une zone infectée s’interrogent sur leurs déplacements. Doivent-ils les annuler ? Les reporter ? Seront-ils remboursés ? Si non, combien leur faudra-t-il débourser au total ? À chaque situation sa réponse.

Annuler son voyage avec l’assurance d’être remboursé

Selon l’UFC-Que Choisir : « Si l’on a acheté un séjour (transport et hôtel), l’article L211-14 du Code du tourisme permet au consommateur d’annuler avant le départ sans aucun frais lorsque des circonstances exceptionnelles, sur le lieu de destination ou à proximité, ont des conséquences importantes sur l’exécution du contrat ». Rassurant ? Pas tant que ça, car il n’y a pas « de mode d’emploi sur la façon d’appréhender le caractère risqué ou pas d’une destination », explique Khalid El Wardi, secrétaire général de la Médiation Tourisme et Voyage. Et pour annuler son voyage sans frais, « Il est extrêmement délicat de juger, dans une situation mouvante, quelle est la zone de proximité immédiate », poursuit-il. Aussi, chaque demande d’annulation sera jugée au cas par cas par l’agence de voyage, en fonction de la destination et de la date de la requête.

Si vous avez acheté un vol ou un hébergement en direct, il sera moins facile d’obtenir un remboursement. Tout dépendra de la politique commerciale du professionnel et du contrat. De plus en plus, pour modifier, annuler ou rembourser un déplacement, les voyagistes appliquent de sévères pénalités financières. Et ce, « que j’aille en Chine ou dans une zone où il y a une propagation du virus » insiste le responsable du service juridique à l’UFC-Que Choisir, Raphaël Bartlomé. Dans cette situation, la meilleure chose à faire sera de tenter une négociation pour espérer obtenir un report du séjour.

Chez Air France, en cas de suspension des liaisons aériennes pour les vols à destination de Pékin, Shanghaï ou Wuhan comme actuellement, les passagers peuvent annuler leurs vols ou les reporter sans frais. En Italie du Nord, qui contient un foyer épidémique, Air France propose également de reporter son voyage sans frais s’il a lieu entre le 25 février et le 15 mars (jusqu’au 3 avril). Il est également possible d’annuler son vol en échange d’un avoir, ou de modifier sa destination ou ville de départ.

Quid des assurances annulation contenues sur les cartes de crédit ?

Si certaines cartes de crédit proposent une assurance annulation, « il faut vérifier les contrats, mais la plupart du temps on va trouver des exclusions de prise en charge en cas de phénomènes naturels, guerre civile, manifestations et pandémies, rappelle ce dernier. La plupart ne vont pas couvrir ces hypothèses-là. »

L’assurance rapatriement est utile rappelle Assurland.com

Dans quelles conditions est-il intéressant de souscrire une assurance annulation ? Olivier Moustacakis, cofondateur du comparateur en ligne Assurland.com, explique : « Si vous n’avez pas contracté la maladie, vous ne serez pas pris en charge ni rapatrié. En revanche, si vous êtes malade, l’assurance rapatriement peut prendre en charge bien évidemment le rapatriement, puisque vous avez contracté la maladie. ».

Néanmoins il rappelle que l’assurance voyage rapatriement n’est « pas onéreuse » et peut s’avérer « franchement indispensable si vous partez dans des pays où les frais médicaux sont prohibitifs, comme les États-Unis, le Japon ».

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/82933/reader/reader.html#!preferred/1/package/82933/pub/117251/page/10

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.