Revue de presse

Coronavirus : les mutuelles risquent d'augmenter selon Assurland.com

Publié par le , Mis à jour le 17/04/2020 à 10:19 , Source : Le-Parisien

Le prix des mutuelles risque de flamber plus que prévu

La pandémie de Coronavirus fait grimper le recours aux soins de santé. Les complémentaires, qui assurent une partie des remboursements, risquent d’être très impactées. Les assurés pourraient subir des hausses de cotisations dès septembre selon le comparateur Assurland.com, interrogé par leparisien.fr.

Un recours massif aux soins de santé

« La santé n’a pas de prix », déclare le Président

« Quoi qu’il en coûte ». C’est par ces mots que s’est exprimé le Président Macron lors de son allocution du 12 mars dernier pour décrire les mesures prises contre l’épidémie de Coronavirus qui frappe le monde entier. Tous les moyens économiques seront mis en œuvre pour lutter contre le virus. Tandis que le nombre de personnes contaminées et de décès ne cesse d’augmenter, si « la santé n’a pas de prix » comme l’a rappelé le Chef de l’Etat, elle aura sans doute un impact sur le budget des citoyens, comme le prédit Assurland.com, leader des comparateurs d’assurances en ligne. Interrogé par leparisien.fr, Olivier Moustacakis, cofondateur du site, annonce que « la pandémie va, sans aucun doute, entraîner une hausse des primes d’assurance santé ».

Les complémentaires déjà impactées par le 100 % santé

Comme le rappelle le cofondateur d’Assurland.com : « les mutuelles, assureurs et institutions de prévoyance sont déjà sous pression avec la hausse des prises en charge liées à la réforme 100 % santé ». Une réforme chiffrée à 250 millions d’euros par an et étalée sur trois ans. Mais le Coronavirus risque d’avoir un impact financier bien plus lourd, même s’il est encore trop tôt pour avancer un montant. Car la pandémie va créer une augmentation massive des consultations médicales et des téléconsultations, devenues plus simples d’accès, des prescriptions de médicaments et des séjours à l’hôpital, ainsi qu’un recours important aux tests de dépistage du Covid-19. Ces derniers coûtent en effet 54 euros, pris en charge par l’Assurance maladie à 60 % et par les complémentaires santé à 40 %. A ce jour, mille tests sont réalisés quotidiennement.

Les arrêts de travail, un coût supplémentaire

La fermeture des établissements scolaires va peser sur les mutuelles

La décision du gouvernement de fermer l’ensemble des établissements scolaires à compter du lundi 16 mars va créer une forte demande d’arrêts de travail, les salariés ne pouvant tous confier leurs enfants à un tiers. La prise en charge du régime obligatoire de l’Assurance maladie ne suffisant généralement pas la perte de salaire, les complémentaires vont être mises à contribution pour combler une partie des indemnités journalières. La suppression du délai de carence créée également une surchage financière. Enfin, les assurés pourront faire jouer leur contrat de prévoyance pour pallier à la perte budgétaire.

Premières hausses de cotisations pour septembre selon Assurland.com

Interrogés par leparisien.fr, l’Assurance Maladie et la Fédération Nationale de la Mutualité Française n’ont pas souhaité avancer de chiffre. Thierry Baudet, le Président de la Mutualité, a déclaré que « (…) viendra le temps ensuite, une fois la crise derrière nous, d’évaluer ses conséquences ».

Assurland.com prévoit que les contrats des particuliers pourraient connaître une augmentation dès le mois de septembre. « Les complémentaires santé étant tenues d'équilibrer leurs comptes, si leurs dépenses augmentent elles ne vont pas pouvoir tenir longtemps sans impacter les assurés. Et c'est normal », observe Olivier Moustacakis.

http://www.leparisien.fr/economie/coronavirus-pourquoi-les-tarifs-des-complementaires-sante-risquent-d-augmenter-15-03-2020-8280135.php

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT