Revue de presse

De légères augmentations à prévoir dans les assurances en 2020

Publié par le , Mis à jour le 06/12/2019 à 17:26 , Source : AFP

Vers une hausse des tarifs d'assurance modérée en 2020

Selon les prévisions des professionnels du secteur, les tarifs des assurances auto et habitation devraient être revus à la hausse pour 2020. Les augmentations pourraient tout de même rester modérées. C’est ce qu’il ressort d’une dépêche AFP relayée par le site du quotidien régional Ouest France.

Des augmentations de 1 à 2 % en moyenne en assurance auto et habitation

Interrogés par l’AFP, certains professionnels du secteur ont dévoilé leurs prévisions de tarifs pour l’année prochaine. Chez Axa par exemple, les cotisations devraient légèrement augmenter, de 1 % en automobile et 2 % en habitation. A la Maif, il y aurait 1,25 % de plus à prévoir sur les contrats auto et 2,2 % en habitation, soit un peu moins que l’année passée (respectivement 2,7 % et 3 %).

Tous les assureurs n’ont pas encore communiqué leurs prix, estimant qu’il est encore trop tôt. Le cabinet de conseil spécialisé Facts and Figures a néanmoins dévoilé en septembre une étude qui établissait une hausse moyenne globale de 1 % à 2 % dans les secteurs de l’assurance automobile et habitation.

En assurance auto, sinistralité et modernité en cause

Toujours selon Facts and Figures, la hausse du prix de l’assurance automobile est notamment causée par une sinistralité plus importante cette année, avec plus d’accidents de la route, augmentant par conséquent le nombre de blessés et de tués sur les routes. Le montant des réparations est également en croissance. Les véhicules sont en effet plus sophistiqués et contiennent de plus en plus d’électronique embarquée. Les pièces de rechange, la main d’œuvre, les peintures, les réparations diverses… coûtent ainsi plus cher, entre 2 et 6 % de plus qu’en 2018 selon le cabinet spécialisé.

L’habitation, une assurance plus chère qu’avant

Les deux raisons principales à l’augmentation de l’assurance habitation sont la hausse des cambriolages d’une part et la recrudescence des catastrophes naturelles d’autre part. Depuis le début de l’année, les vols à domicile auraient augmenté de 5 à 10 %, entrainant dans leur sillage le coût des réparations. « Le poids des catastrophes naturelles » impacte également les cotisations. La récurrence de phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations et la sécheresse pèsent sur les tarifs, comme le précise l’assureur Axa.

La baisse des taux contraint également les professionnels à revoir leurs tarifs pour espérer obtenir un minimum de rendement sur les marchés financiers. Pour Manuel Arrivé, analyste crédit au sein de Fitch, agence de notation, la hausse « modérée » des prix est à mettre en parallèle avec une « sélectivité accrue » des compagnies. Il explique également que la stratégie de diversification des bancassureurs pousse à la concurrence et oblige le marché à contenir ses prix.

Pour Assurland.com, la loi Hamon joue sur les augmentations tarifaires

Selon Stanislas di Vittorio, fondateur du comparateur d’assurances Assurland.com : « Notre expérience, c’est que souvent, entre ce que prédisent les assureurs et ce qu’on mesure ex post depuis quelques années, les assureurs ont tendance à être un petit peu plus modérés que ce qu’ils annoncent ». Il explique également que « à une époque où les gens peuvent partir à n’importe quel moment, ça a un peu changé la dynamique vis-à-vis du consommateur. Ce n’était pas le cas avant ». Entre la pression de la loi Hamon et le fait que l’assurance auto reste un produit d’appel, la concurrence fait rage.

https://www.ouest-france.fr/economie/assurance/assurances-vers-une-hausse-des-tarifs-automobile-et-habitation-en-2020-6641760

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT