Revue de presse

Des inégalités hommes-femmes dans les primes d'assurance auto

Publié par le , Source : Le point

Des inégalités hommes-femmes dans les primes d'assurance auto

La Cour de justice des communautés européennes (CJCE) a supprimé depuis 2013 la prise en compte du sexe dans la tarification des assurances auto. Interrogé par Lepoint.fr, Stanislas di Vittorio, fondateur du comparateur d'assurance Assurland.com, commente l'impact de cette décision. 

 

L'égalité hommes-femmes en défaveur des femmes !

Jusqu'au 21 décembre 2012, les femmes et les hommes payaient leurs assurances en fonction, entres autres, de leur sexe. Mais suite à une décision de la Cour de justice des communautés européennes qui a jugé ce critère discriminatoire, cet usage est désormais interdit. Selon Assurland.com, qui a réalisé une étude sur ce sujet, les femmes payaient avant cette décision en moyenne 12 % de moins que les hommes (à profil identique). Pour les jeunes conductrices, ce chiffres s'élevait même à 24 % !

Aujourd'hui, les primes des femmes ont relativement augmenté de 6 %, tandis que celles des hommes ont été réduites de 6 %, créant ainsi un fossé de 12 %. Pour Stanislas di Vittorio : "Les femmes ont vu leurs primes bondir de 25 % tandis que les hommes n'ont enregistré qu'une progression de 13 %. Toutes choses égales par ailleurs, car en dix ans, la sinistralité peut évoluer et un jeune conducteur peut devenir plus expérimenté".


Des prix stables en 2020

En 2020, le prix des assurances auto ne devrait pas bouger selon le comparateur d'assurances Assurland. Le cabinet de conseil Facts et Figures ainsi qu'Actuaris anticipent eux des hausses allant de 1 à 2 %. En cause : la diminution du nombre d'accidents, mais également le montant plus élevé des réparations et des pièces détachées. 

 

Le bénéfice de la loi Hamon

Lepoint.fr rappelle que grâce à la loi Hamon, il est possible de résilier son contrat à tout moment, un an à compter de sa mise en place. Stanislas di Vittorio explique que depuis la loi, les Français changent d'assurance auto en moyenne tous les 5-6 ans. "C'est un an de moins qu'auparavant", précise-t-il.

 

https://www.lepoint.fr/economie/assurance-auto-les-femmes-victimes-de-l-egalite-19-11-2019-2348182_28.php

 

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.