Revue de presse

Echange de données : le protocole INSpML bouleverse les règles de la distribution

Publié par le , Mis à jour le 08/12/2010 à 14:12 , Source : Argus de l'assurance
A partir d’un langage unique, Prima Solutions a su créer un protocole accessible à l’ensemble des assureurs, constituant ainsi une véritable place de marché ouverte.

" INSpML ". Un nom en apparence bien compliqué pour un système somme toute assez simple. INSpML est l’abréviation de " Insurance Products Mark-up Language ". Il s’agit du premier protocole de communication interentreprises du domaine de l’assurance. Développé par Assurland Technology, récemment rebaptisé Prima Solutions, ce protocole rassemble de nombreux assureurs dans un but commun : développer un langage unique capable d’agréger l’ensemble de l’offre assurance du marché. Pour Hugues Delannoy, fondateur de Prima Solutions et initiateur du protocole, on peut comparer cet outil à une " grammaire ", qui comprendrait toutes les langues et serait capable de les traduire en un langage commun, appelé XML.

A l’origine, ce protocole est né pour répondre aux exigences du site de comparaison de contrats d’assurance : Assurland.com. " Nous recherchions un moyen d’échanger de l’information en temps réel avec les systèmes centraux de nos partenaires assureurs, pour proposer aux internautes, à partir d’un questionnaire unique, une offre ferme d’assurances en quelques clics ", explique Hugues Delannoy. Et l’XML s’est imposé rapidement comme la solution technologique permettant de résoudre cette problématique. Bien que ce langage ne soit pas une invention récente, l’avènement d’Internet lui a donné un nouvel impact, notamment avec son application à de nombreux métiers. L’INSpML est, en l’espèce, une extension de ce langage au secteur de l’assurance.

Une stratégie de diffusion adaptée pour chaque entreprise

L’enjeu est de taille. En mettant au point cette technologie, Prima Solutions a permis à sa filiale Assurland.com de mettre en ligne une place de marché ouverte dans le monde de l’assurance. Hugues Delannoy compare la plate-forme ainsi constituée à " une grande gare de triage ", d’où partiraient et arriveraient des rails reliés aux différents acteurs du marché. Et, pour compléter sa métaphore, il ajoute : " les rails ont tous la même largeur, pour que les trains puissent passer de l’un à l’autre ".
Véritable laboratoire technologique pour les assureurs, la plate-forme révolutionne de ce fait leur stratégie de distribution, jusqu’alors organisée autour de canaux essentiellement captifs (courtiers, bancassureurs, mutuelles). Chaque assureur ayant un système de tarification fondé sur des critères qui lui sont propres, la transmission d’informations vers les autres acteurs du marché exige de recourir au protocole INSpML.

Mettre la plate-forme à la disposition des assureurs qui le souhaitent, moyennant un droit d’utilisation, telle est la valeur ajoutée de Prima Solutions. Sans aucun investissement technologique, la connexion au protocole donne ainsi la possibilité à toute entreprise de diversifier son système de distribution, en participant, selon sa stratégie, à différents bouquets. D’abord, le bouquet grand public Assurland.com, qui compte quatorze noms de l’assurance, et reçoit chaque mois la visite de plus de 200 000 internautes, selon les chiffres divulgués par l’infomédiaire. Ensuite, le bouquet d’offres " ad hoc ", à partir duquel des sites B to C proposent de l’assurance à leurs clients. C’est le cas d’AOL, de Kelkoo, et d’une centaine d’autres sites présents sur la Toile.

En extranet, la version technologique INSpML pourrait représenter un excellent outil d’aide à la vente pour un réseau de distributeurs physiques (des concessionnaires automobiles souhaitant vendre de l’assurance, par exemple). Enfin, un assureur peut choisir d’en faire un usage interne, sous forme d’intranet, pour déployer ses offres auprès des ses filiales, en passant directement par la plate-forme. A titre d’exemple, une bancassureur pourrait ainsi équiper chacune des ses agences d’une interface dédiée à l’assurance, sans investir massivement dans son équipement informatique.

L’INSpML est donc présenté comme une véritable révolution. Sans remettre en cause les langages et les systèmes informatiques des assureurs, il leur donne accès universel et instantané à l’ensemble du marché, et ce pour un coût modique. " Comme tous les participants utilisent les mêmes tuyaux, les économies d’échelles sont faciles ", explique Hugues Delannoy.
Autre atout de taille du protocole, la connaissance de l’assuré, véritables eldorado en termes de stratégies marketing. Un fois relié à la plate-forme, l’assureur peut accéder à une mine d’informations sur ces clients, mais aussi sur ces prospects. En analysant leur façon de remplir le devis, il peut, par exemple, affiner son questionnaire et sa prospection. En matière de segmentation produit, l’assureur peut même tester des contrats élaborés spécifiquement pour certaines cibles, et étudier l’impact d’une modification des garanties de l’accès en temps réel aux offres proposées par les concurrents…

Un accès simple et peu coûteux pour les assureurs

D’une précision redoutable, l’XML est un atout précieux pour tout acteur du marché soucieux de développer une stratégie de distribution innovante. Pierre Glaser, directeur d’Assurway et concurrent d’Assurland, le confirme : " Le langage XML est une technologie très efficace, et tous les infomédiaires, dont nous faisons partie, y ont recours ". Mais il relativise l’importance de l’INSpML proprement dit : " Le standard de Prima Solutions ne s’est pas encore imposé à tous les assureurs. Pour moi, l’INSpML est juste un habillage marketing, qui s’appuie sur une communication efficace. Mettre en place des partenariats, développer des services extranet et des bouquets ad hoc pour des distributeurs, nous le faisons déjà chez Assurway… ".

Si l’accès à la plate-forme reste simple et peu coûteux pour les assureurs, il n’en reste pas moins que la technologie INSpML a nécessité de gros investissements humains et matériels du côté de Prima Solutions. Pas moins de 5000 jours-homme ont été nécessaires pour installer le protocole et mettre en place la plate-forme. Budget total : 15 MF . L’entreprise, qui a de plus en plus de clients-utilisateurs, compte sur l’attrait croissant de cette technologie auprès des assureurs pour rentabiliser son investissement.

En tant que " facilitateur technologiques ", Prima Solutions est aujourd’hui rémunéré à l’utilisation, c’est-à-dire selon le trafic et le volume d’informations échangées sur la plate-forme. Car toute son activité tourne effectivement autour de l’information : normalisation, centralisation, déploiement et exploitation des données. Tels sont les savoir-faire de la société, tant au niveau du conseil que de l’application technologique. Beaucoup considèrent aujourd’hui l’XML comme un nouvel outil de distribution, à la fois moins cher et plus efficace que les canaux traditionnels. Et il y a fort à parier que cette technologie tiendra demain une place croissante sur le marché de l’assurance.


" UNE REELLE OPPORTUNITE POUR LA PROFESSION "

1. Un langage Universel
Sans remettre en cause les langages propres à chaque compagnie, le protocole INSpML permet d’agréger leurs offres au sein d’un système unique compréhensible par tous. C’est l’application de la technologie XML à l’assurance.

2. Un coût réduit
Aucun investissement technologique n’est nécessaire pour participer au protocole. L’entreprise acquitte seulement des droits d’utilisation, calculés en fonction du nombre d’information échangées.

3. Un outil commercial
Le protocole constitue un canal alternatif au système de distribution des assureurs avant d’être un instrument de segmentation marketing, qui permet d’adapter l’offre aux attentes des clients.




L’AVIS DE L’EXPERT

" UNE VRAI REVOLUTION "

Jean-Paul Figer, Chief Technology Officer chez Cap Gemini-Ernst&Young, est persuadé que le protocole INSpML est une technologie d’avenir.

- " L’XML est le langage du futur, et constitue une véritable révolution. Alors qu’Internet permettrait seulement de connecter deux terminaux ensemble, l’XML permet aux ordinateurs de communiquer directement entre eux, et ce sans intervention humaine.

- Il existe 300 langages différents dérivés de l’XML, principalement dans les secteurs où la concurrence est très forte. L’INSpML,, qui est l’application à l’assurance de ce standard, permet ainsi à l’ensemble des acteurs du marché de proposer leur offre sur une interface-commune.

- L’utilisation de la plate-forme développée par Prima Solutions est double : d’un côté, l’assureur dispose d’un accès direct et peu coûteux à une population de prospects qualifiés. De l’autre, les assurés peuvent comparer les offres du marché de façon fluide et totalement transparence. "




 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.