Revue de presse

Le bien-fondé de la hausse des assurances sera vérifié / Lagarde

Publié par le , Mis à jour le 17/12/2010 à 14:29 , Source : Reuters

PARIS, 14 décembre - 

Les autorités vont vérifierle bien-fondé de la hausse annoncée des tarifs d'assurance habitation etautomobile des principales compagnies françaises, a annonce mardi la ministrede l'Economie, Christine Lagarde. Les tarifs d'assurance multirisque habitationaugmenteront de 3,5% à 7% en 2011 selon un article publié mardi par lequotidien Les Echos.

Le site de comparaison de prix Assurland a, pour sa part,fait état la semaine dernière d'une hausse de 4,3% sur un an en novembre destarifs d'assurance habitation, de 1,0% en assurance auto et de 6,2% enassurance santé selon l'indice IPAP. Les compagnies justifient ces hausses biensupérieures à l'inflation (1,6% sur un an en novembre) par une netteaugmentation de la "sinistralité", en citant des événements climatiquesexceptionnels, à commencer par la tempête Xynthia de février et les inondationsdu Var en juin, ainsi qu'une recrudescence des accidents de voiture.

"J'ai demande à la direction du Trésor, j'ai demande àla Direction de la concurrence de travailler ensemble pour examiner la réalitédu lien entre cette sinistralité et l'augmentation des primes qui a été ainsiannoncée", a déclaré Christine Lagarde au cours de la séance de questionsau gouvernement à l'Assemblée nationale. La ministre de l'Economie a en outrerappelé que la loi dite Chatel de 2005 permettait à tous les assurés derésilier leur contrat d'assurance deux mois avant son échéance pour faire jouerla concurrence.

Elle a demande au Comité consultatif des services financiersde veiller à ce que cette loi soit appliquée.

"Résilier son contrat deux mois avant l'échéance, c'estbien de l'inscrire dans la lettre de la loi. Mais c'est beaucoup plus importantde s'assurer que ce mécanisme est effectivement disponible pour l'ensemble desassurés", a-t-elle souligné. Le CCSF devra rendre un rapport sur le sujeten février, a précisé la ministre.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.