Revue de presse

Les primes d'assurances en hausse

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43 , Source : Le point
Les assureurs adaptent leurs tarifs 2012... souvent à la hausse. Le budget assurances s'alourdit. Après une année 2011 déjà en forte augmentation, le comparateur Assurland.com s'attend à des hausses importantes en 2012 : + 2 à + 3 % en automobile, à l'exemple de la Maif, qui a été la première à annoncer ses nouveaux tarifs. Mais également + 4 à + 5 % en habitation et + 4 à + 6 % en santé. Soit une majoration de l'ordre de 60 euros par ménage. Un surcoût qui n'est pas sans effets sur les comportements.

En assurance auto, la hausse, qui s'explique par l'augmentation des dommages corporels et du coût des réparations (pièces et main-d'oeuvre), génère une moindre utilisation du véhicule. Les Français ne sont plus que 72 % à le prendre quotidiennement, contre 80 % avant 2000. Ce qui amène les assureurs à adapter leur offre et leurs tarifs en conséquence. La Maaf accorde, par exemple, une réduction de 5 % sur la prime d'assurances à ceux qui peuvent justifier d'un abonnement annuel aux transports en commun et étend ses garanties aux autres moyens de transport collectifs ou individuels (vélo) à l'occasion d'un accident, d'un vol ou de dégradations de bagages. Dans le même esprit, Allianz module sa prime en fonction de l'utilisation du véhicule en offrant un forfait kilométrique de moins de 4 000 kilomètres qui permet, avec les mêmes garanties, de réduire la prime d'assurance de 25 %. La compagnie offre également une formule d'entrée de gamme pour les seconds véhicules circulant essentiellement autour du domicile. D'autres proposent des réductions sur les modèles électriques ou hybrides.

En multirisque habitation, la hausse reflète la multiplication des catastrophes naturelles (inondations...) et la dégradation de l'environnement économique (vols et incendies), tandis qu'en assurance santé les assureurs répercutent le doublement des taxes. "Désormais, chez les plus de 55 ans, l'éventail des garanties importe moins que le coût", selon AG2R La Mondiale après le sondage réalisé auprès des Français sur leurs intentions. "Quatre-vingts euros, c'est un plafond difficile à franchir."
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.