Revue de presse

Négocier sa prime d'assurance est enfin possible

Publié par le , Mis à jour le 17/12/2010 à 14:35 , Source : 20 minutes
Depuis le 1er septembre, la loi Lagarde permet aux souscripteurs d'un crédit immobilier de choisir librement l'assurance qui accompagne systématiquement ce type de prêt (assurance par délégation). Auparavant, la banque imposait son propre contrat de groupe, à un tarif globalement plus élevé que celui que l'emprunteur aurait pu obtenir à titre individuel. Une bonne nouvelle donc pour le consommateur, qui peut espérergagnerquelques milliers d'euros sur la durée totale de son crédit.

Le profil « optimisé », grand gagnant

Les garanties doivent être équivalentes à celles proposées par la banque. Mais à couverture égale, il est possible de trouver des offres moins chères. « Pour un emprunt de 150 000 € sur vingt ans, le coût de l'assurance groupe est supérieur à 20 000 € Un profil « optimisé », c'est-à-dire jeune, non-fumeur et en bonne santé, peut gagner la moitié de cette somme avec l'assurance par délégation », explique Philippe Taboret, directeur général adjoint de Caf pi. courtier en prêts immobiliers et porte-parole de l'Association professionnelle des intermédiaires en crédits (Apic).
Face à cette concurrence, les tarifs pratiqués par les banques en matière d'assurance de crédit devraient baisser. « Les banques vont essayer d'être plus compétitives et revoir leurs tarifications. Les prix baisseront pour les jeunes emprunteurs, et ne devraient pas bouger pour les autres profils », analyse Stanislas diVittono, fondateur d'Assurland, un comparateur d'assurance en ligne.
Si elle est vertueuse, la loi dépendra surtout de l'application qu'en feront les consommateurs. A eux en effet de faire le tour des assurances, revenir avec une offre plus compétitive, la soumettre à l'accord de leur banque Or, le délai est souvent court entre le compromis de vente et l'obtention du crédit. Pour gagner du temps, l'emprunteur pourra se tourner vers les comparateurs de tarifs d assurance en ligne, ou les courtiers. Sinon, il profitera simplement de la baisse des tarifs groupe que certaines banques ont déjà mise en oeuvre. « Quelques banques proposent une offre d'assurance destinée aux jeunes emprunteurs, à 0,35 %. soit à mi-chemin du taux à 0,50 proposé habituellement, et de celui à 0,25 que l'on peut trouver en délégation », note Philippe Taboret.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.