Revue de presse

Pourquoi les tarifs des assurances auto sont-ils en hausse ?

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43 , Source : Sud Ouest
Pourquoi les tarifs des assurances auto sont-ils en hausse ?

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, vient d'annoncer lors d'une conférence de presse sans pour autant donner le bilan officiel, que 4262 personnes ont été tuées sur les routes de France métropolitaine en 2009, soit 13 de moins qu'en 2008 (- 0,30 %).

Selon les éléments fournis à l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière par la police et la gendarmerie, le nombre des accidents recensés est également en baisse. 68 512 en 2009 contre 74 487 l'année précédente (- 8,02%).

Quelques zones noires sont cependant à signaler, notamment dans la région. Le Gers déplore 31 morts sur ses routes. Du jamais-vu dans ce département. De même dans les Landes : si le nombre total d'accidents (276 contre 284) est en baisse, comme le total de blessés (337, soit 43 de moins), le nombre de tués a, lui, considérablement augmenté en 2009 : 53 au total, contre 36 en 2008.

L'année 2009 marque donc le pas dans la diminution du nombre de morts sur la route, après sept années de baisse constante (-2,5% par an). Depuis 2003, les tarifs des assurances auto sont relativement stables, notamment grâce aux campagnes de la sécurité routière qui ont porté leurs fruits et provoqué une prise de conscience des conducteurs, plus prudents. Entre 2004 et 2008, la baisse des accidents de la route a été significative. "Le nombre d'accidents de la route a fortement diminué. Les compagnies d'assurance sont plus ou moins contraintes de suivre les chiffres de la sécurité routière sur la durée", souligne Bertrand Geoffroy, directeur du pôle Assurance chez Assurland.com.

Les statistiques moins bonnes de 2009 ont donc incité certaines compagnies d'assurance à réviser leurs tarifs. Le comparateur d'assurances sur internet Assurland a estimé que la plupart des prix des assurances auto allaient être relevés de 2% à 3% pour 2010. Seules la GMF, la Maaf et la Maif ont annoncé qu'elles allaient laisser leurs primes inchangées.

Elles disent répercuter ainsi l'augmentation des coûts des sinistres corporels (avec pourtant -10% de blessés sur les routes comparé à 2008), et aux effets du climat. Dans ce domaine aussi, le réchauffement climatique est devenu une préoccupation récurrente et les assurances s'appuient sur ses conséquences pour réévaluer les risques couverts. En effet, es tempêtes Klaus et Quenten qui ont balayé la France en 2009, n'ont pas seulement touché les habitations. Et elles ont été suivies de plusieurs orages de grêles très violents cet été.

Mais la véritable raison de l'augmentation des tarifs des assurances se cache plutôt derrière les chiffres évoqués par le journal Le Parisien/Aujourd'hui en France qui table sur une augmentation de 2% par rapport à 2008, une première depuis huit ans. En contradiction avec les déclarations du secrétaire d'Etat aux Transports, le quotidien cite les prévisions de l'Observatoire national interministériel de sécurité dont le bilan pour l'année 2009 s'établit entre 4350 et 4400 morts (+2%).
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.