Quand la loi Hamon provoque le turnover du portefeuille clients

Accueil > Espace Presse > Revue de Presse > Quand la loi Hamon provoque le turnover du portefeuille clients

Espace presse : actualité d'Assurland

Revue de presse de l'assurance

Quand la loi Hamon provoque le turnover du portefeuille clients

|
Les Echos

La loi Hamon offre plus de facilités pour résilier son assurance automobile et habitation. Les clients quittent donc plus facilement leur assureur, provoquant un turnover important au sein de leur portefeuille. Un phénomène qui profite aux bancassureurs.

La loi Hamon davantage connue par les assurés

Un sondage réalisé par Odoxa pour LesFurets.com révèle que la loi Hamon est bien installée dans l’esprit des Français.

  • 71 % des Français disent avoir déjà entendu parler de la loi Hamon (+ 8 points par rapport à 2015)
  • 15 % des personnes interrogées déclarent avoir utilisé cette loi pour résilier leur contrat (+ 6points par rapport à 2015)
  • 8 % ont tenté de négocier leur tarif d’assurance avec leur assureur actuel.

Un turnover important en assurance voiture

Le turnover global a pris un point en 2015, sur l’assurance auto. « De septembre 2015 à septembre 2016, on constate, du côté des assureurs traditionnels et des mutualistes, une hausse moyenne de 1 à 2 points du taux de rotation des portefeuilles. L'impact est plus marqué pour l'auto, ce qui tient au fait que la sensibilité des consommateurs au prix est autrement plus forte sur ce produit que sur la MRH », explique François Nédey, directeur technique assurances de biens et de responsabilités d'Allianz au journal Les Echos.

Bientôt des réactions des assureurs ?

Certains assureurs auraient beaucoup soufferts des effets de la loi Hamon. En 2017, ces derniers devraient surement réagir selon Allianz France.

Surtout face aux nouveaux concurrents que sont les bancassureurs, déjà dans l'offensive en assurance auto et en MRH avant la loi Hamon. L’avantage des bancassureur réside dans leur proximité permanente avec leurs clients. Selon Stanislas Di Vittorio, le président et fondateur du comparateur Assurland « les banques en profitent aujourd'hui pour faire davantage de push », n’ayant plus besoin de bien viser la période restreinte de résiliation de l’avant loi Hamon.

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211641744565-assurance-la-loi-hamon-a-provoque-une-hausse-des-resiliations-de-contrats-2053535.php

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS