Revue de presse

Que faire en cas de résiliation par mon assureur ?

Publié par le , Mis à jour le 04/11/2020 à 21:51 , Source : Le Figaro

Un assureur peut radier un client mais des solutions existent pour trouver une nouvelle assurance

Vous ne le saviez peut-être pas, mais un assureur peut décider de mettre fin au contrat qui le lie à un assuré. Et cette situation est de plus en plus fréquente selon le quotidien Le Figaro. Une situation qui peut étonner, surtout quand elle ne fait pas suite à une succesion de sinistres responsables comme on pourrait le croire. Heureusement, il y a des conseils qui peuvent être appliqués pour trouver un nouvel assureur et ne pas payer trop cher sa future assurance comme le révèle le journal. 

Mon assureur a-t-il le droit de rompre le contrat ?

Et oui... Tous les ans, les compagnies d'assurances se plongent dans leur portefeuille de clients et font une analyse des profils les plus risqués, à la suite de quoi ils peuvent décider de se séparer d'eux. Cette pratique est légale et permise par le code des assurances. A l'échéance du contrat qui vous lie, un assureur peut donc stipuler son intention de mettre fin à votre police d'assurance, et ce même en l'absence de sinistres responsables. Il a néanmoins l'obligation d'indiquer la raison de la résiliation, même si dans les faits, elle n'est pas toujours bien précisée, ou reste floue, précise le journal.

Comment l'assureur décide-t-il des clients à éconduire ?

Tout dépend des compagnies et des dommages qui sont au compteur de l'assuré. Une succession de sinistres non responsables, comme par exemple des inondations en assurance habitation ou des bris de glace en assurance auto, peut attirer l'attention de votre assureur et le pousser à vous radier. Cette information est confirmée par Olivier Moustacakis, le cofondateur du comparateur d'assurances en ligne Assurland.com : "Plus que le montant des réparations, la fréquence des sinistres est un critère déterminant". 

A quel moment est-on informé par l'assureur ?

Malheureusement, la compagnie n'adresse pas toujours un signal d'alarme à l'assuré avant de procéder à la résiliation. Ainsi, il n'est pas toujours évident pour ce dernier de savoir s'il est préférable de ne pas déclarer un dommage mineur. Il peut même arriver, révèle Le Figaro, qu'un simple appel à l'assistance auto pour une panne de moteur soit comptabilisé comme une déclaration de sinistre ! Et la fidélité, ou le fait de détenir plusieurs contrats au sein d'une même compagnie, ne font pas office de protection devant ce genre d'aléa.

Une fois radié par l'assureur, que faire ?

Chercher une autre compagnie d'assurance par soi même peut s'avérer être le parcours du combattant. Il existe donc un organisme, le Bureau Central de Tarification (BCT) qui est chargé de trouver un nouvel assureur au client éconduit. Une autre solution est de se tourner vers les comparateurs d'assurances en ligne, qui permettent d'interroger les assureurs en temps réel et ainsi connaître le montant de la prime d'assurance annuelle.

Un autre conseil est d'anticiper la résiliation si vous en êtes informé à temps. Cela évitera d'être fiché par la suite comme un "mauvais assuré" et de payer les futures cotisations trop cher chez le nouvel assureur. 

Enfin, il faut garder en tête qu'en profitant de la loi Hamon, vous pouvez changer d'assureur à tout moment passé un an de contrat. Cela permet de passer à la concurrence plus souvent et éviter ainsi d'avoir trop de sinistres comptabilisé chez le même assureur.

Article à lire sur le site du Figaro : https://www.lefigaro.fr/finances-perso/comment-reagir-en-cas-de-resiliation-de-son-contrat-par-son-assureur-20201030

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT