Revue de presse

Quelle hausse de prix en 2013 pour les assurances auto et habitation ?

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43 , Source : La Tribune

C'est dimanche 9 septembre que s'ouvrait à Monaco les négociations annuelles entre réassureurs et assureurs qui détermineront en grande partie les prix des assurances auto et habitation de l'an prochain.

Bonne nouvelle pour les assurés : alors que s'ouvrait dimanche 9 septembre à Monaco la grande rencontre annuelle des réassureurs, tout porte à croire que les prix des principales assurances de particuliers devraient rester stables en 2013. C'est en effet à Monte-Carlo que commencent les négociations entre professionnels de l'assurance, d'une part et de la réassurance, d'autre part (les assureurs des assureurs) qui auront une forte influence sur les tarifs appliqués aux assurances auto et habitation en 2013. Ces discussions se poursuivront ensuite fin octobre en Allemagne à Baden-Baden.

Peu de catastrophes naturelles en 2012

Lorsque le réassureur (qui reprend à son compte une partie, et parfois une majorité, des risques souscrits par l'assureur) augmente ses tarifs, l'assureur le répercute directement sur les prix de ses contrats d'assurances de particuliers. Mais cette année, peu de catastastrophes naturelles sont à déplorer et les réassureurs ont des capacités financières abondantes comme l'a souligné l'agence de notation Standard & Poor's. Bref, aucun motif sérieux d'envolée tarifaire n'est à prévoir. D'autant plus que des hausses avaient déjà eu lieu les années précédentes.

Une tendance à la modération

Cette tendance à la modération des prix est d'ailleurs confirmée par l'indice IPAP (indice des prix des assurances departiculiers) d'août 2012 publié par le comparateur sur internet Assurland.com qui traite plus de plus de 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé par mois. Il prédit pour 2013 des augmentations "globalement en ligne avec l'inflation".

+1,3% de hausse en assurance auto en 2013

En assurance auto, l'indice IPAP observe à fin août une augmentation en moyenne de +1,3% sur 12 mois et Assurland anticipe une progression de +1,5% en 2013, soit un point de moins que les prévisions d'inflation. Une hausse faible qui tient compte de la baisse de la sinistralité. La Sécurité routière constate en effet sur les sept premiers mois de 2012 une diminution du nombre de tués et d'accidents corporels de -9% comparés à la même période de 2011.

En assurance habitation, l'indice IPAP constate à fin août une hausse moyenne de +3,2% sur 12 mois. L'augmentation devrait être inférieure en 2013. Autour de +2,5% selon les prévisions d'Assurland, soit au même niveau que l'inflation, en raison d'une absence de catastrophes naturelles en 2012 et de la forte hausse des années précédentes qui a déjà permis de rétablir l'équilibre technique de la branche.

En complémentaire santé la hausse pourrait être supérieure à 3,5%

En assurance complémentaire santé, la situation est plus complexe. L'indice IPAP note une hausse de +3,9% en moyenne sur 12 mois. "La modération des dépenses de santé constatée en 2011 et début 2012 permet un ralentissement de la hausse des prix comparée aux années passées", souligne Assurland qui prévoit une augmentation du prix des complémentaires santé de +3,5% en 2013 hors effet des taxes, soit 1 % de plus que l'inflation.

Mais les taxes portées en 2012 à 7% sur les contrats d'assurance santé dits "responsables" (plus de 90% des contrats) pourraient tirer les prix davantage vers le haut si les mutuelles et les assureurs complémentaires santé décidaient de les répercuter, au moins en partie, sur les consommateurs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.