Revue de presse

Tout comprendre au 100 % santé

Publié par le , Mis à jour le 25/06/2020 à 11:42 , Source : HAUTE GIRONDE

Le 100 % santé permet de se soigner sans débourser un centime

Haute Gironde, le journal hebdomadaire régional, consacre dans son numéro de juin un article à la réforme du 100 % santé mise en place par le Gouvernement. L’objectif de cette mesure souhaitée par le Président Macron est de « donner à tous les Français un accès à des soins de qualité, pris en charge à 100 % dans le domaine de l’optique, de l’audiologie et du dentaire ». Promesse tenue ?

Le 100 % santé, c’est quoi ?

D’après un sondage Assurland.com, la loi est incomprise

Dans un sondage réalisé par le comparateur d’assurances Assurland.com en février dernier, la réforme 100 % santé est loin d’être limpide dans l’esprit des Français. 28 % ont même confié ne rien y comprendre. Ils sont tout autant à ne pas avoir confiance dans la qualité des équipements proposés. Pire encore, 42 % des personnes interrogées ne pensent pas être concernées par la mesure, alors que tous les titulaires d’une complémentaire santé responsable le sont, soit 95 % des contrats !

Permettre à tous l’accès à des soins coûteux

Déployée depuis le 1er janvier 2020, la réforme, appelée aussi « Reste à charge zéro », a pourtant pour but de proposer une sélection d’équipements en optique (verres et montures), en audiologie (aides auditives) et en dentaire (bridges ou couronnes) sans que l’assuré n’ait à débourser un centime. L’objectif est de permettre au plus grand nombre de se soigner sur ces postes qui sont parfois très onéreux. Pour mettre en place ce dispositif, le gouvernement a décidé de l’étaler sur trois ans. L’optique est la première partie de cette réforme de grande ampleur.

Des lunettes accessibles à tous

17 modèles de montures et le choix du coloris

Les opticiens doivent désormais proposer un panel d’au moins 17 montures pour les adultes et 10 pour les enfants, et deux coloris par modèle. Le panier de soins 100 % santé comprend également des verres amincis, des verres anti-reflets et anti-rayures. Choisir son équipement dans cette sélection permettra une prise en charge intégrale. Par contre, si vous préférez un modèle plus cher, attention ! Le plafond de remboursement de la Sécurité sociale et des mutuelles a été abaissé.

Etre couvert par un contrat responsable

Le 100 % santé est financé à 75 % par la Sécurité sociale et 25 % par les mutuelles. Pour bénéficier de la réforme, il faut être assuré par une complémentaire santé dite « responsable », qui fixe un plafond de remboursement pour certains soins ainsi qu’un minimum de garanties. Si on s’interroge sur le côté responsable de son contrat de mutuelle santé, il faut savoir qu’aujourd’hui, 95 % des contrats le sont, qu’ils soient collectifs ou individuels. Il y a donc de grandes chances pour que le vôtre le soit aussi ! En cas de doute, il ne faut pas hésiter à contacter son assureur.

Les autres postes de soins en déploiement

Le dentaire démarre doucement

Depuis le début de l’année, des couronnes et bridges inclus dans la réforme 100 % santé doivent déjà être proposés par votre dentiste. Au 1er janvier 2021, de nouvelles prothèses seront incluses dans le panier. A cette date, le patient pourra également choisir entre trois formules : l’une prise en charge entièrement, l’autre à tarif maîtrisée et la troisième à tarifs libres. Vérifiez auprès de votre mutuelle le niveau de prise en charge pour choisir à bon escient.

En audiologie, la réforme démarrera l’an prochain

Même si la réforme n’a pas encore été déployée et le sera au 1er janvier prochain, les appareils auditifs coûtent déjà moins cher pour les patients. Le prix moyen d’une audioprothèse est de 1 500 euros. Si le reste à charge était d’environ 850 euros auparavant (après prise en charge par l’Assurance Maladie et la complémentaire), en choisissant un équipement 100 % santé, il est dorénavant de 400 euros.

Cet article signé Julie Polizzi est à relire dans le numéro de juin de Haute Gironde : https://www.hautegironde.fr/

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT