Revue de presse

UFC-Que Choisir s'attaque aux assureurs

Publié par le , Mis à jour le 28/04/2020 à 22:17 , Source : Liberation
382 vues 1 réaction Note

Les assureurs auto invités à rembourser 2,2 milliards d'euros

Le confinement a des aspects positifs. Avec un trafic routier à l'arrêt depuis 6 semaines, les sinistres auto-moto sont en chute libre. L'association UFC-Que Choisir demande ainsi aux assureurs de rembourser 2,2 milliards de primes encaissées. Le quotidien Libération a interrogé Assurland.com sur ce sujet.

Le secteur de l'assurance à nouveau pointé du doigt

Le trafic routier à l'arrêt

Selon l'association de consommateur UFC-Que Choisir, qui s'appuie pour cela sur des informations de l'application de géolocation Waze, le trafic sur les routes a baissé drastiquement, de 80 %, depuis 8 semaines. Conséquence logique, les assureurs ont moins de sinistres à rembourser. Les économies réalisées par la profession pourraient s'élever à 2,2 milliards d'euros, pointe l'association. Aussi, elle appelle les compagnies d'assurances à reverser le montant de ces cotisations encaissées aux adhérents. Cette polémique fait suite à celle sur l'engagement financier du secteur pour aider à surmonter la crise actuelle

Les efforts des assureurs

Pour la Fédération Française de l'Assurance, la réalité n'est pas si tranchée : "Certes, des économies ont été faites sur les sinistres dans l'automobile mais les dépenses ont augmenté pour l'assurance des personnes du fait de l'augmentation des arrêts de travail ou de l'hospitalisation liée à la crise sanitaire". Au gouvernement, le son de cloche n'est pas le même, rappelle Libération. Au ministère de l'Economie, on oublie pas que les assureurs ont promis 500 millions d'euros de gestes commerciaux. Une surtaxe pourrait même être appliquée si ces derniers tardaient à se manifester...

Les assureurs dans l'attente avant de rembourser

L'impact positif en assurance auto...

Selon le Directeur général d'Assurland.com, Stanislas di Vittorio : "Il est vrai que les assureurs, suivant leur exposition plus ou moins grande aux risques invalidité et décès, font des économies sur les couvertures des véhicules mais aussi des logements. Il y a en effet moins de dégâts des eaux, d'incendies ou de cambriolages quand l'occupation des lieux est permanente". 

... à prendre avec prudence en attendant le déconfinement

Si le confinement a permis de suspendre le nombre de sinistres sur les routes, que va-t-il se passer après le 11 mai ? Les statistiques pourraient tout simplement donner tort aux chiffres positifs de cette période à grand coup d'excès de vitesse... Les assureurs attendent donc avant de tirer des conclusions. "Il ne s'agit pas d'un service public, ils veulent attendre la fin de l'année pour faire leurs comptes", prévient le fondateur d'Assurland.com.

https://www.liberation.fr/france/2020/04/27/ufc-que-choisir-tamponne-les-assureurs_1786593?xtor=rss-450

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
DABERT 19/05/2020 à 17:30
bonjour effectivement le citoyen moyen reste la source des groupes d'assurances nous devons toujrs etre a l'affu de toutes information utile a des fins de faire respecter nos droits nos obligations sont de plus en plus modifiés sans les comprendres et tjr dans l'interet des assurances. les deux mois de confinnements sans effraction ou autres cela n'a pas apporté une proposition de l'assureur a diminué les cotisations tout au contraire les gelées ou les augmentées. merci
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT